WRC Estonie : Neuville, 56 points de retard sur Ogier, obligé de briller sur les terres de Tanak

Le Rallye d'Estonie, septième manche (sur 12) de la saison 2021 en WRC, se déroule ce week-end. Un rendez-vous terre qui allie des passages rapides avec de nombreuses crêtes et sommets à des sections techniques sur des chemins forestiers.

Intégrée au championnat mondial l'an dernier, l'épreuve débute jeudi avec un shakedown matinal (Abissaare, 6.23 kilomètres) et la première spéciale en soirée (Tartu, 1.64 kilomètre). Un apéritif tout en douceur avant une entrée bien plus conséquente le vendredi.

128.24 kilomètres constituent la première journée, soit deux boucles formées par les spéciales d'Arula, Otepaa, Kanepi et Kambja. Des appellations identiques à celles de 2020... mais des parcours modifiés, Kanepi étant notamment réalisée dans l'autre sens.

Le plat de consistance, samedi, propose quatre spéciales inédites (en deux boucles à nouveau) pour une journée de 132.86 kilomètres au total, la plus longue dans ce rallye d'Estonie. La spéciale de Tartu, déjà visitée jeudi soir, boucle ce copieux menu de la deuxième journée.

56 unités de retard sur Ogier

Six spéciales (53.98 kilomètres) sont mises en place pour le dessert du dimanche, celui qui sacrera le vainqueur de cette manche au terme des 319.38 kilomètres prévus.

En débarquant en Estonie, Sébastien Ogier (Toyota) occupe la tête du championnat avec 133 unités. Suivent Elfyn Evans (Toyota, 99), Thierry Neuville (Hyundai, 77), Ott Tanak (Hyundai, 69) et Takamoto Katsuta (Toyota, 66).

56 points de retard sur le champion en titre : s'il veut garder ses espoirs de sacre au terme de la saison, Neuville va devoir réagir, et ce sur les terres de Tanak, lauréat de l'édition 2020.

Une épreuve, dont 15 spéciales seront à suivre en direct vidéo sur RTBF Auvio, qui vaudra certainement le détour, une fois de plus !

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK