WRC Estonie : Première victoire d'Ott Tanak avec Hyundai, zéro pointé pour Thierry Neuville

L'Estonien Ott Tanak (Hyundai i20 Coupé WRC) a remporté ce dimanche "son" Rallye d'Estonie, quatrième épreuve du Championnat du Monde des Rallyes.

Son coéquipier belge Thierry Neuville (Hyundai i20 Coupé WRC), contraint à l'abandon samedi et reparti en Rallye 2 ce dimanche avec l'espoir de marquer des points dans la Power Stage, a été victime de problèmes électroniques et a disputé la dernière spéciale au ralenti. Il a même abandonné en liaison pour ne pas endommager son moteur. Il quitte l'Estonie sans le moindre point.

Après près de six mois d'absence forcée en raison de la pandémie de Covid-19, la 600ème épreuve du Championnat du Monde des Rallyes, créé en 1973, a donc souri au héros local, qui s'est imposé pour la première fois (en quatre apparitions) au volant de la Hyundai i20 Coupé WRC.

Ott Tanak est donc le quatrième vainqueur différent en autant d'épreuves cette saison, puisque Thierry Neuville s'était imposé au Monte-Carlo, Elfyn Evans en Suède et Sébastien Ogier au Mexique.

Ce week-end, Ott Tanak a pris la tête des opérations dès la troisième spéciale du rallye, samedi matin, et personne n'a été en mesure de l'inquiéter.

Son coéquipier irlandais Craig Breen (Hyundai i20 Coupé WRC) termine deuxième, à 22.2 secondes, et le leader du Championnat du Monde, le Français Sébastien Ogier (Toyota Yaris WRC), monte sur la troisième marche du podium (+26.9).

Deux autres bolides japonais - dominés, une fois n'est pas coutume, par les Hyundai sur un terrain qui leur est plus favorable d'habitude - complètent le Top 5 : le Gallois Elfyn Evans (Toyota Yaris WRC) est quatrième (+41.9), le jeune Finlandais Kalle Rovanpera (Toyota Yaris WRC) cinquième (+1:18.7).

Troisième dans le sillage de ses deux coéquipiers chez Hyundai, Ott Tanak et Craig Breen, samedi midi, Thierry Neuville s'est fait piéger dès la première spéciale de l'après-midi en étant éjecté de la trajectoire. Le pilote belge a été contraint d'abandonner, suspension arrière gauche cassée et roue arrachée.

Reparti en Rallye 2 ce dimanche matin, Thierry Neuville n'avait qu'un objectif en tête : marquer des points dans la Power Stage avec l'espoir de limiter la casse dans l'optique de la course au titre. Mais cela n'a pas été possible, puisque TN a été trahi par la mécanique...

"On a rencontré un problème technique avant même le départ de la spéciale, je ne sais pas ce que c'est. Ce n'était pas notre week-end. On ne méritait pas ça, ce sera meilleur la prochaine fois..."

Au classement du Championnat du Monde, Sébastien Ogier continue de mener la danse avec 79 unités. Elfyn Evans est deuxième (70 points), Ott Tanak grimpe de la cinquième à la troisième place (66 points). Kalle Rovanpera est quatrième (55 points), et Thierry Neuville cinquième, à 37 longueurs de Sébastien Ogier (42 points).

Trois manches figurent encore au calendrier 2020, de nombreuses fois remodelé, du Championnat du Monde des Rallyes : la Turquie (18-20/09), la Sardaigne (08-11/10) et la Belgique (19-22/11).

Avec une meilleure position sur la route que ses adversaires en Turquie, Thierry Neuville n'aura pas le choix : il devra marquer de gros points et gommer une belle partie de son retard s'il souhaite décrocher le titre mondial chez lui, à Francorchamps, le 22 novembre prochain.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK