WRC Estonie, Andrea Adamo sur l'absence de consigne d'équipe : "Je pense que c'était mieux de ne pas le faire..."

Le Finlandais Kalle Rovanpera (Toyota) a remporté dimanche le Rallye d'Estonie, sa première victoire en Championnat du monde (WRC) qui fait de lui le plus jeune vainqueur de l'histoire à 20 ans et 291 jours. Le pilote Toyota a devancé deux adversaires du team Hyundai (Craig Breen et Thierry Neuville) et deux équipiers (Sébastien Ogier et Elfyn Evans). On imaginait une consigne d'équipe qui aurait permis à Neuville de terminer 2e et Breen 3e, il n'en a rien été.

"Si je prends la décision, ça ne va pas. Si je ne prends pas la décision, ça ne va pas non plus. On était dans l'idée de permettre à euville de récolter plus de points. Il a connu une panne électrique, l'obligeant à pointer en retard durant la spéciale 23. Il n'y avait pas de marge. Après la Power Stage, je pense que c'était mieux de ne pas le faire. On aurait pu demander à Breen de pointer en retard après la spéciale ? Si tu penses faire mieux que moi, tu peux envoyer ton CV chez Hyundai et moi je vais à la montagne. Les consignes arrivent quand c'est possible. Comme j'ai expliqué, après la Power Stage, c'était mieux de ne pas le faire", analyse Andrea Adamo à notre micro.


►►► À lire aussi : Thierry Neuville sur l'absence de consigne d'équipe : "Je n'ai aucune réaction à donner... moi, j'ai fait mon travail !"


Et le boss de Hyundai Motorsport d'ajouter : "Le bilan du week-end ? Je ne suis pas heureux, mais on a fait pire. On fait 2e et 3e sur le rallye, et 1er et 2e dans la Power Stage. Les soucis rencontrés avec Neuville aujourd'hui, c'est un souci technique pendant le week-end qui a compliqué la fin de notre course. Ce qui m'inquiète, c'est que les soucis ne sont pas toujours les mêmes. Ici, on ne perd pas de point face à Toyota. Ce qui est vrai, c'est qu'il y a maintenant un rallye de moins. Notre objectif clair à Ypres, ce sera la victoire."

Andrea Adamo a également salué le dernier rallye d'Alain Penasse, le team manager de Hyundai. "Ca aurait été mieux qu'il reste, c'est sûr. On a très bien bossé ensemble. Il a un côté humain, il me manquera. C'est un accord finalement trouvé entre Hyundai et lui. Je retiens beaucoup d'éléments personnels avec lui également", conclut-il.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK