WRC Croatie, Thierry Neuville et le mauvais choix de pneus : "J'ai vraiment galéré ce matin !"

Sébastien Ogier (Toyota) a pris les commandes du Rallye de Croatie, troisième manche du Championnat du monde (WRC), devant Elfyn Evans (Toyota) et Thierry Neuville (Hyundai), en tête ce matin, à la mi-journée samedi.

"On a vite compris qu'on était parti sur un mauvais choix de pneus. On s'attendait à une route plus froide et plus glissante. Une mauvaise matinée assez mouvementée pour nous donc, sans compter le moteur qui a calé dans une épingle et un disque de frein qui nous lâche dans la dernière spéciale. Je n'avais que trois freins et pas de frein à main pour les épingles : j'ai vraiment galéré", a indiqué Neuville à notre micro à mi-journée.

Et d'ajouter : "L'optique sera d'avoir une après-midi parfaite. Sur le choix de pneus, on ne pourra pas se tromper (ndlr : tout le peloton partira certainement avec des hards). Les mécaniciens vont checker la voiture, il faudra que tout fonctionne. On va continuer à pousser. Quand tout marche, notre rythme est bon. Il y a presque 20 secondes à récupérer, tout reste possible. Sur des spéciales compliquées, personne n'est à l'abri d'une crevaison ou d'une erreur. Il faut y croire et espérer."


►►► À lire aussi : WRC Croatie : 12 spéciales en direct vidéo sur la RTBF


"On s'est trompé sur le choix de pneus pour la matinée, ça s'appelle une erreur. Nous devons prendre nos responsabilités, je ne cherche pas à repousser la faute sur une autre personne (ndlr : Pirelli, en l'occurrence, qui a conseillé ce choix suivi par Hyundai). On avait toutes les infos, on a simplement effectué le mauvais choix. On doit essayer de pousser durant l'après-midi afin de se rapprocher", a lui expliqué Andrea Adamo, le boss du team Hyundai, à notre micro.

Quatre spéciales sont au menu de la deuxième partie de journée, les quatre mêmes passages que ceux empruntés ce matin.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK