WRC Croatie, Sébastien Ogier : "La victoire n'est pas volée, on est passé par toutes les émotions ce week-end"

Sébastien Ogier (Toyota) a gagné in extremis dimanche le Rallye de Croatie, avec 6 dixièmes d'avance seulement sur Elfyn Evans (Toyota), et s'empare de la tête du championnat du monde (WRC) après cette 3e manche de la saison. Troisième place pour Thierry Neuville (Hyundai).

"On arrache la victoire dans les derniers mètres, elle n'est pas volée je crois. On a affiché un bon niveau de performance, mais quelques aléas n'ont pas facilité les choses. C'était un peu incroyable de se voir vainqueur quand Evans passe la ligne d'arrivée. Honnêtement, cet accident dans la matinée, je n'ai pas compris ce qui se passait. L'impact a été assez fort, je n'ai rien vu venir, j'ai eu besoin d'un peu de temps pour réaliser que c'était un impact avec une voiture. Je pense dans un premier temps que notre rallye est terminé car les dommages sont trop importants. Rapidement, on s'assure que la personne est en bonne santé. Choqué, il vient aussi nous voir. Il y a eu un peu de confusion forcément sur le moment. On explique qu'on lui donne nos papiers et tout, mais aussi qu'on a un timing à respecter pour la course. Tout est rentré dans l'ordre. Tout le monde est sain et sauf, c'est le plus important", a expliqué Ogier, revenant sur l'épisode un peu surréaliste de sa matinée.


►►► À lire aussi : Thierry Neuville : "Je ne sais pas si c'est l'année de la maturité, mais c'est un bon début de saison"


"Sincèrement, je ne pensais plus trop à la victoire dans la Power Stage, j'étais là pour pousser et assurer la 2e place. Ca se joue à rien du tout. Comme j'ai dit à mon équipier, je suis désolé pour lui. Il a fait un super job. Un doublé, c'est top pour l'équipe. Les Toyota plus fortes ? C'est difficile de faire cette analyse. Quand on voit les écarts sur le chrono, je ne suis pas sûr qu'il y ait de gros écarts du côté du matériel. La Toyota et la Hyundai sont deux voitures performantes, c'est possible de jouer la tête avec les deux", a poursuit le Français.

Et de conclure : "Il faut apprécier les batailles intenses et le suspense présent jusqu'au bout, c'est bien pour le rallye. On va digérer ce week-end mouvementé et se préparer au mieux pour le Portugal. On est passé par toutes les émotions, ça a été les montagnes russes ce week-end pour nous. Je profite une dernière fois des émotions (ndlr : le Français devrait arrêter à la fin de l'année). Grand bravo à toute l'équipe."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK