WRC Croatie, Sébastien Bedoret : "Le rallye le plus difficile auquel j'ai participé, mais c'est le pied dans la voiture"

Le Rallye de Croatie, troisième manche de la saison 2021 de WRC, c'est aussi un peu les aventures des (co)pilotes belges dans la région de Zagreb. Après avoir placé notre objectif sur Thierry Neuville (en lutte pour la victoire), Renaud Jamoul (copilote d'Adrien Fourmaux, une surprise pour sa première en WRC) ou encore Cédric De Cecco (qui a abandonné vendredi soir), on prend des nouvelles de Sébastien Bedoret.

"Ca fait du bien de retrouver la compétition, de remonter dans la voiture et de retrouver des sensations aussi. C'était difficile de retrouver ses marques et les limites de l'auto au début. Le rythme revient au fur et à mesure. Je n'avais plus roulé depuis six mois, on a simplement fait cent kilomètres de test ici dimanche passé. C'est une épreuve très difficile, le rallye le plus difficile auquel j'ai participé. Il y a beaucoup de sommets à l'aveugle avec des cordes, la route est très sale et tous les virages s'enchainent... mais c'est magnifique, on prend un plaisir énorme à rouler ! On était sur un bon rythme, avec la 7e place en WRC3. On a crevé vendredi et, malheureusement, le cric a cassé en changeant et on perdu huit minutes. On a retrouvé un bon rythme aujourd'hui, on fait des top 5 en chrono en WRC3, c'est pas trop mal. On va essayer de monter en puissance, il faut que la confiance revienne avec les kilomètres", a indiqué Bedoret à notre micro.

Et pour la suite de la saison ? "C'est encore très flou. On boucle ce rallye et on fera sûrement Ypres. Pour le reste, on verra comment ça va se profiler. Avec dix manches au championnat belge, c'est un peu compliqué d'y prendre part. On fera certainement quelques manches, je ne sais pas encore lesquelles. Ce qui est sûr, c'est que participer à un championnat mondial, c'est génial. C'est le pied dans la voiture", a conclu notre compatriote.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK