WRC Croatie, Martijn Wydaeghe : "Vu les chronos qu'on parvient à faire, ça signifie qu'on travaille bien"

Dix secondes séparent Sébastien Ogier (Toyota), Elfyn Evans (Toyota) et Thierry Neuville (Hyundai) au Rallye de Croatie, troisième manche du Championnat du monde (WRC), avant la dernière journée dimanche.

"On n'a pas commencé la journée comme on le souhaitait à cause du choix de pneus. On a essayé de rattraper cela durant l'après-midi. On a tout donné, on est quand même content. Quand tu te bats avec des concurrents en WRC, chaque seconde compte. On ne peut pas perdre plus que ça dimanche", a expliqué Martijn Wydaeghe à notre micro.


►►► À lire aussi : WRC Croatie : 12 spéciales en direct vidéo sur la RTBF


Et le copilote de Neuville de revenir sur leur duo : "C'est un travail de tous les jours. J'ai essayé de bien me préparer pour cette course, ça va de mieux en mieux. Le début ici n'était pas évident, j'ai trouvé de la confiance vendredi après-midi. C'est notre première course ensemble sur asphalte pure et la vitesse est vraiment élevée. On a un bon rythme dans la voiture. Je travaille beaucoup sur les caméras embarquées. Chaque semaine, je vais chez une logopède. On discute beaucoup avec Thierry des points que je dois améliorer. Je suis en contact avec plein de personnes qui m'aident beaucoup avec le français. Je travaille aussi mon physique car c'est dur dans une voiture comme celle-ci physiquement. Vu les chronos qu'on parvient à faire, ça signifie qu'on travaille bien. A ce niveau en sport automobile, il y a toujours des points à améliorer."

Dimanche, quatre spéciales sont au programme, soit deux boucles de deux spéciales. "Les deux spéciales de dimanche sont différentes. La première ressemble à une course de côte, il y a la montée et une descente piégeuse. L'autre spéciale est compliquée car il y a beaucoup de sommets, des cordes et des sauts. Nos ouvreurs auront un boulot très important aussi. La course n'est pas terminée. On va essayer de battre les Toyota. Il ne faut pas prendre trop de risques car le championnat est très important. On a en tout cas la vitesse et la confiance", a conclu Wydaeghe.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK