Neuville brille et boucle la journée en tête en Argentine, Ogier et Tanak en embuscade

Le Belge Thierry Neuville (Hyundai i20 Coupé WRC) occupe la tête du Rallye d'Argentine, cinquième épreuve du Championnat du Monde des Rallyes, au terme des six spéciales disputées ce vendredi sur des chemins de terre très boueux, glissants et piégeux en raison des trombes d'eau tombées sur la région de Villa Carlos Paz ces derniers jours.

Premier sur la route, le leader du Championnat du Monde a signé deux meilleurs temps et d'excellents chronos lorsqu'il était "avantagé' par sa position d'ouvreur, tout en gardant son calme et en limitant la casse lorsqu'il traversait des sections plus désavantageuses pour lui.

Sébastien Ogier (Citroën C3 WRC), qui n'a jamais gagné en Argentine, pointe à la deuxième place, à 11.9 secondes de son rival belge.

Leader de l'épreuve jeudi soir, Ott Tanak (Toyota Yaris WRC) a perdu la tête durant quelques spéciales au profit de son coéquipier Kris Meeke (Toyota Yaris WRC) avant de frapper un grand coup dans l'avant-dernière spéciale du jour, la plus longue de la journée, dont le premier passage avait été annulé en matinée pour des raisons de sécurité. Mais dans la dernière spéciale du jour, l'Estonien a cassé l'arbre de transmission de sa Toyota Yaris et est parti en tête-à-queue. Troisième du général, il accuse 13.4 secondes de retard sur Thierry Neuville.

Le Nord-Irlandais Kris Meeke (Toyota Yaris WRC) occupe la quatrième position, mais il est déjà relégué à 28.1 secondes de Thierry Neuville. Le Norvégien Andreas Mikkelsen (Hyundai i20 Coupé WRC) est cinquième, à 29.4 secondes de la première place.

Le carton du jour est à mettre à l'actif du Finlandais Esapekka Lappi (Citroën C3 WRC), qui est parti à la faute dans la dernière spéciale de la journée et a détruit sa voiture. L'équipage s'en est sorti sain et sauf, mais a été contraint de rejoindre l'hôpital pour procéder à quelques examens.

Samedi, sept spéciales figureront au menu de l'avant-dernière journée de l'épreuve. Au total, ce sont 146.52 kilomètres à disputer contre le chrono que devront se farcir les équipages.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK