Evans surprend les ténors en Corse, Tanak et Neuville en embuscade

La Hyundai i20 Coupé WRC de Thierry Neuville
3 images
La Hyundai i20 Coupé WRC de Thierry Neuville - © Fabien Dufour - Hyundai Motorsport

Le Gallois Elfyn Evans (Ford Fiesta WRC) occupe la tête du Tour de Corse, quatrième épreuve du Championnat du Monde des Rallyes, au terme des six spéciales disputées ce vendredi. Le pilote M-Sport devance Ott Tanak (Toyota Yaris WRC), deuxième à 4.5 secondes, et Thierry Neuville (Hyundai i20 Coupé WRC), troisième à 9.8 secondes.

Elfyn Evans s'est pourtant fait une petite frayeur en fin de journée : il a été ralenti dans les derniers kilomètres de la dernière spéciale de la journée par la Toyota de Kris Meeke, parti deux minutes avant lui et extrêmement lent après avoir endommagé sa suspension dans la spéciale précédente.

Le Gallois a rallié l'arrivée avec une dizaine de secondes de retard et a provisoirement perdu la tête de l'épreuve, avant de voir son chrono rectifié par l'organisation, qui lui a accordé un temps similaire à Ott Tanak. Seul Thierry Neuville s'était montré plus rapide.

Le pilote belge, qui avait réussi à suivre le rythme des deux leaders en matinée, a ensuite dû céder un peu de terrain... avant de signer son premier scratch dans la dernière spéciale de la journée. Le pilote belge a bouclé la journée avec un retard de 9.8 secondes sur Elfyn Evans.

L'Espagnol Dani Sordo (Hyundai i20 Coupé WRC) est quatrième à 26.1 secondes, le Finlandais Teemu Suninen (Ford Fiesta WRC) cinquième à 30.9 secondes.

Sixième à 36.3 secondes, Sébastien Ogier (Citroën C3 WRC) a gagné deux positions au cours de l'après-midi après avoir perdu beaucoup de temps en matinée. Le sextuple Champion du Monde en titre a réussi à dépasser son coéquipier Esapekka Lappi (septième à 46.3 secondes), très déçu du comportement de sa voiture, et Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris WRC), victime d'une crevaison.

Samedi, deux boucles de trois spéciales, dont deux passages dans la monstrueuse spéciale de Castagniccia (47.18 km), figureront au menu des équipages.

Le résumé de la matinée : Ogier, Meeke et Loeb en difficulté

Sébastien Ogier (Citroën C3 WRC), tenant du titre en Corse et vainqueur de deux des trois rallyes déjà disputés cette saison, a vécu un début d'épreuve très difficile : le sextuple Champion du Monde en titre est parti en tête-à-queue dès la première spéciale, et n'a ensuite jamais pu suivre le rythme des pilotes les plus rapides.

Les deux autres "victimes" de la matinée sont Kris Meeke (Toyota Yaris WRC), victime d'une crevaison, et Sébastien Loeb (Hyundai i20 Coupé WRC), qui a cassé un bras de suspension après avoir percuté une bordure. Les deux hommes sont toujours en course, mais ont perdu tous leurs espoirs de victoire.

Au programme de la journée figuraient deux boucles de trois spéciales, pour un total de 121.82 kilomètres disputés contre le chrono.

Et pour "corser" le tout, aucun passage par le parc d'assistance à mi-journée n'était prévu pour les équipages, qui n'avaient donc pas le droit à l'erreur en matinée...

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK