Neuville remporte le Tour de Corse et prend la tête du Championnat après un final à couper le souffle

Le Belge Thierry Neuville (Hyundai i20 Coupé WRC) a remporté ce dimanche le Tour de Corse, quatrième épreuve du Championnat du Monde des Rallyes, et s'adjuge un troisième succès sur l'Île de Beauté, après ses victoires de 2011 et 2017. Il s'agit de la première victoire du vice-Champion du Monde cette saison, et la dixième de sa carrière en Mondial.

Le pilote Hyundai s'empare également de la tête du classement du Championnat du Monde, avec respectivement deux et cinq points d'avance sur ses deux grands rivaux, Sébastien Ogier (Citroën C3 WRC) et Ott Tanak (Toyota Yaris WRC).

Après avoir signé deux meilleurs temps consécutifs samedi après-midi, Thierry Neuville comptait ce dimanche matin 4.5 secondes d'avance sur Elfyn Evans (Ford Fiesta WRC) avant de prendre le départ des deux dernières spéciales de l'épreuve.

Dans la spéciale d'Eaux de Zilia (31.85 km), la première au programme ce dimanche, le pilote de la Ford Fiesta WRC a pris tous les risques et réalisé le scratch en démonstration. Le vice-Champion du Monde n'a pu que constater les dégâts à l'arrivée : 16.0 secondes plus lent que son rival gallois, Thierry Neuville était dépossédé de la première place et repoussé à 11.5 secondes avant la Power Stage.

Mais alors que sa victoire semblait acquise, Elfyn Evans était rapidement victime d'une crevaison et voyait les secondes s'envoler : le Gallois perdait finalement plus d'une minute et la première place. Il termine à la troisième position, à 1:06.6 du vainqueur, Thierry Neuville.

Dans cette Power Stage de Calvi (19.34 km), Kris Meeke (Toyota Yaris WRC), qui a vécu un week-end très frustrant avec deux crevaisons, a tout donné pour aller chercher les cinq points de bonus promis au pilote le plus rapide. Thierry Neuville, auteur du quatrième temps, est lui aller chercher deux points supplémentaires.

Après un week-end compliqué, Sébastien Ogier (Citroën C3 WRC), qui n'a jamais réussi à trouver les bons réglages sur sa voiture, termine à une inespérée deuxième place, à 40.3 secondes de Thierry Neuville, et inscrit un point de bonus dans la Power Stage.

Thierry Neuville s'empare de la tête du Championnat du Monde avec 82 points, soit deux unités de plus que Sébastien Ogier (80), et cinq de plus qu'Ott Tanak (77), qui occupait la tête du Tour de Corse samedi après-midi avant d'être victime d'une crevaison. L'Estonien a finalement terminé à la sixième place et pris quatre points de bonus dans la Power Stage.

Les trois ténors du WRC sont donc dans un mouchoir de poche avant de prendre la direction de l'Amérique du Sud, où ils disputeront, fin avril et mi-mai, les Rallyes d'Argentine et du Chili.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK