Thierry Neuville rempile avec Hyundai pour 3 ans !

Des stars du WRC, Thierry Neuville est le premier à dégainer... Le leader du championnat du monde décide de poursuivre sa carrière avec Hyundai et lance un intéressant marché des transferts (seuls Ott Tanak chez Toyota et Andreas Mikkelsen chez Hyundai étaient sous contrat pour 2019).

Le choix de notre compatriote paraît logique, après 5 ans de cohabitation, 9 victoires, 26 podiums et deux titres de vice champion avec la marque sud-coréenne. Pourquoi Neuville aurait-il été voir ailleurs?

Citroën? C’ était une éventualité... Pierre Budar, le patron ne s’en est pas caché, il voulait attirer Sébastien Ogier ou Neuville pour permettre à son équipe de retrouver les premiers rôles. L’équipe française galère depuis son retour officiel mais les Rouges ont-ils les moyens techniques et financiers pour renouer avec la victoire? Pas de certitudes et donc pas de raison de changer d’air. Voilà en tous cas l’équipe française dans l’obligation de s’attacher les services d’Ogier sous peine de connaître d’autres saisons décevantes. Esapekka Lappi pourrait aussi débarquer mais le Finlandais n’a pas encore le statut de champion du monde en puissance.

Toyota? L’équipe possède sans doute la voiture la plus performante du moment mais Tanak est sous contrat. Rejoindre l’équipe essentiellement finlandaise de Tommi Makinen n’avait pas beaucoup de sens.

Reste Ford? Malgré les prouesses de Malcolm Wilson et son équipe privée, le soutien de l’usine n’est pas encore total. Un frein pour rivaliser sur la durée avec d’autres structures mieux financées.

3 ans ferme, c’est un sacré bail

En signant il y a 5 ans, le Belge voulait construire autour de lui une belle histoire, être associé à une marque comme Sébastien Loeb chez Citroën, comme Ogier chez VW. Avec Hyundai, Neuville a tout connu: le lancement du projet, l’euphorie des débuts, sa première victoire en mondial en Allemagne 2014, les galères, une saison très compliquée en 2015, des doutes avant de se relever et d’engranger les succès qu’on connaît et de s’offrir un autre statut.

Thierry sait tout de de l’équipe, son potentiel, ses ambitions, et surtout il s’y sent bien. Au fil des saisons, Neuville s’est construit avec Hyundai et vice versa. Ils ont connu des joies et des moments plus compliqués, comme un couple... Ils sont bien ensemble et ne sentent pas l’envie d’aller voir ailleurs. Pour Neuville, la stabilité est le maître-mot, pourquoi changer au moment où l’équipe arrive à maturité et semble prête à décrocher des titres ? Preuve de leur confiance, de leur respect et de leur engagement mutuel, c’est la durée du contrat : 3 ans ferme, c’est un sacré bail et ce n’est pas courant en WRC.

Pour sceller ce nouvel accord quoi de mieux que le numéro 1 sur la Hyundai l’année prochaine, Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul savent ce qu’il leur reste à faire, plus besoin de penser au futur, cap sur le rallye de Turquie et la lutte pour le titre de champion du monde.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK