Spéciale "méga-rapide" annulée : "Pas vraiment dangereux, plutôt ennuyeux !"

La Toyota Yaris WRC de Juho Hanninen
La Toyota Yaris WRC de Juho Hanninen - © JONATHAN NACKSTRAND - AFP

Le deuxième passage dans la spéciale ultra-rapide de Knon (31.60 km), prévu ce samedi en début d'après-midi, a été annulé par les organisateurs pour des raisons de sécurité.

Lors du premier passage en matinée, Ott Tanak a signé le scratch à une vitesse moyenne hallucinante de 137.8 km/h, ce qui est contraire aux règlements de la FIA : la Fédération Internationale de l'Automobile n'autorise pas des vitesses moyennes supérieures à 130 km/h en spéciale.

"D'un côté, l'annulation de cette spéciale m'aide pas mal, parce qu'il y a 32 kilomètres de chrono en moins pour gérer mon avance, a admis Thierry Neuville. D'un autre côté, ce n'était pas une spéciale dangereuse : c'était méga-rapide, oui, mais il y avait beaucoup de lignes droites, il n'y avait pas d'arbres autour... Ce n'était pas une spéciale très intéressante non plus. Pour moi, on aurait pu la refaire, il n'y aura de toute façon pas eu de gros écarts."

"C'est vrai, ça allait vite, mais bon... a enchaîné Dani Sordo. Beaucoup de longues lignes droites, ensuite, c'était un peu limite dans les virages. Ils annulent, c'est bon pour Thierry ! Pour nous, c'est bien."

"Il ne faut pas que ça dépasse 130 km/h normalement, et là, on était un peu au-dessus, a conclu Sébastien Ogier. Pourtant, ça ne semble pas hyper dangereux, c'est plutôt une spéciale ennuyeuse : à certains endroits, c'est tout droit, mais on peut comprendre cette décision."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK