Retour en Turquie 8 ans après : la grosse inconnue pour Neuville et le WRC

Image d'illustration
Image d'illustration - © ANDREAS SOLARO - AFP

Ce week-end, le championnat du monde des rallyes effectue son grand retour en Turquie après huit ans d'absence, pour le compte de la dixième manche de la saison WRC. Initialement située dans la région de Kemer, l'épreuve a vu des victoires de Carlos Sainz (2003, premier succès de l'Espagnol sur une Citroën et premier succès du team français sur la terre), de Sébastien Loeb (2004 et 2005) ou encore de Marcus Gronholm (2006).

En 2007, le parcours entre dans le calendrier IRC, mais revient en WRC l'année suivante (victoire de Mikko Hirvonen). Pas de rallye de Turquie en 2009, mais là aussi un retour dès l'année suivante, dans la région d'Istanbul. En tête avant de crever et de finir quatrième, Sébastien Ogier devra s'incliner face à Loeb. Thierry Neuville était présent aussi en 2010, il abandonnera au volant de sa Citroën.

Cette année, le rendez-vous retrouve donc une place dans le calendrier WRC. Il se tiendra cette fois dans la région de Marmaris, dans le sud-ouest du pays. Un grand plongeon dans l'inconnue pour les pilotes : c'est une grande première, personne n'a jamais roulé sur ce parcours. Le travail de prise de notes sera primordial sur ce terrain cassant où des surprises ne sont pas à exclure. Le programme prévoit 17 spéciales pour un total de 312.44 kilomètres.

En arrivant en Turquie, Neuville, leader du championnat, possède 172 unités, soit 23 d'avance sur Ogier et 36 sur Ott Tanak, vainqueur de la dernière manche en Allemagne.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK