Penasse : "Neuville a géré comme un grand, il a fait un rallye fantastique"

Thierry Neuville a remporté la deuxième manche du championnat du monde des rallyes en Suède ce dimanche. Le vice-champion du monde en titre a signé son 7e succès en championnat du monde après ses victoires en Allemagne (2014), Sardaigne (2016), Corse, Argentine, Pologne et Australie (2017). Neuville a devancé Craig Breen et Andreas Mikkelsen.

"Le Monte-Carlo n'était pas le rallye souhaité mais on a récolté deux choses ici en Suède : on prend la meilleure place chez les constructeurs et chez les pilotes. On a bien récupéré notre mauvais week-end du Monte-Carlo. L'épreuve de Thierry a été grandiose, il a fait un fantastique rallye. Ce succès est mérité. Il a géré comme un grand et il a attaqué quand il le fallait. Il récolte même quelques points dans la Power Stage alors qu'il assurait. C'est un week-end étonnant pour lui. Sa performance, être le 3e pilote non scandinave à s'imposer en Suède, mérite un grand bravo", a expliqué Alain Penasse.

Et le team manager Hyundai d'ajouter : "On a eu des frayeurs avec son paddle shift dans la première spéciale et il a fait une petite faute dans la deuxième samedi. C'est clair que les émotions grandissent quand vous vous approchez de l'arrivée. Son passage dans Colin's Crest, c'était un peu de l'acrobatie. On lui avait dit qu'il devait être prudent à Karlstad. L'an prochain, je lui dirai d'être prudent à Karlstad et dans Colin's Crest. Thierry grandit durant chaque rallye. Il a montré une maturité étonnante durant cette épreuve. Il conduit vite mais très à l'aise. Nous n'avons pas de préférence mais c'est Thierry qui fait les meilleurs résultats. Il n'est pas 'le patron' chez Hyundai mais il s'affiche comme le patron du WRC. Ogier pense la même chose maintenant."

Ogier, justement, a utilisé une stratégie surprenant en vue de la Power Stage. "En faisant ça, il a amélioré sa position sur la route de 25 minutes. Il a donc fait un bon business sur le plan mathématique. Il joue à l'épicier mais, en fin de compte, les épiciers ont toujours beaucoup d'argent", a conclu Penasse à notre micro.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK