Ogier : "Une des erreurs les plus bêtes et malchanceuses qu'on puisse avoir"

Sébastien Ogier a été contraint d'abandonner pour la journée, sa voiture étant coincée après sa sortie de piste dans la 11e spéciale du rallye de Turquie, 10e manche du championnat du monde WRC, samedi. Le quintuple champion du monde, déjà victime d'un bris de suspension dans la matinée, pointait en 4e position à 46 sec 1/10 de la tête avant cet incident.

"Tout ça est dommage, je suis déçu de ne plus être dans la course. On s'est battu avec beaucoup d'énergie. Ca se termine sur une erreur infime et bête qui nous pose à 5 km/h sur le bord de la route. Le sol était tellement meuble qu'on est resté posé. Il n'y a pas eu d'impact. Si ca arrive en Finlande, tu as directement dix personnes qui sortent du bois et viennent t'aider. Il n'y avait personne, on était tout seul. Sur le moment, on s'en veut énormément. On attaquait pour résorber le retard suite à la mésaventure du matin. Je crois que tout part du manque de réussite de ce matin. Ca nous a forcé à attaquer encore plus. Il y avait deux virages très serrés. On sortait d'une épingle droite. 35 mètres derrière, il y avait un gauche très serré qui se négocie en 1ère et 2ème. Je ne sais pas pourquoi, mais je n'ai pas bien écouté mon copilote Julien. Je n'ai pas assimilé la distance. Je me fais surprendre en freinant un peu tard et je sors de la trajectoire. Je suis un peu large et je m'appuie à 5 km/h sur un arbre. C'est une des erreurs les plus bêtes et malchanceuses qu'on puisse avoir", a précisé Ogier.

Avant de conclure : "Tanak va peut-être tirer les marrons du feu, c'est mérité. Il n'a pas fait d'erreur et a été constant. Ceux qui sont encore en course ont mieux géré que nous visiblement. La Power Stage ne rattrapera pas la frustration d'aujourd'hui."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK