Ogier, "puni" par un rocher : "Ce n'est pas une erreur très intelligente"

Sébastien Ogier (Citroën C3 WRC) a été contraint à l’abandon peu après le départ de la dernière spéciale de la boucle matinale, ce vendredi en Sardaigne. Le leader du Championnat du Monde, désavantagé par le fait d’ouvrir la route et de la "balayer" pour ses adversaires, occupait alors une lointaine neuvième place au classement général.

"C’est une erreur de ma part, au tout début de la cinquième spéciale, a admis Sébastien Ogier au micro d’Olivier Gaspard, l’envoyé spécial de la RTBF en Sardaigne. Il y avait de gros rochers dans une carrière pour symboliser le parcours, on y avait déjà fait trois passages hier lors du shakedown, on connaissait donc très bien l’endroit. Mais c’était légèrement derrière une crête, et apparemment j’ai dû tourner légèrement trop tôt et j’ai touché le rocher à l’intérieur, et cela a cassé ma biellette de direction. Ce n’est pas une erreur très intelligente, mais les erreurs, c’est rarement intelligent !"

"Malheureusement, pour nous, il n’y a plus grand-chose à espérer du week-end, a repris le sextuple Champion du Monde en titre. On va observer ce que font nos rivaux ! Si la voiture est réparée, demain, on peut essayer d’utiliser cela en tant que test, mais en partant devant demain, il n’y a pas grand-chose à espérer au niveau des chronos, ce sera difficile de se comparer à qui que ce soit."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK