Ogier : "Pas une victoire comme les autres, ce rallye n'aurait pas dû avoir lieu"

Battu par Thierry Neuville sur "son" Monte-Carlo, Sébastien Ogier a remis les pendules à l'heure au Mexique et est allé cueillir sa première victoire au volant de la véloce Toyota Yaris WRC sur la troisième épreuve du Championnat du Monde des Rallyes.

Rapidement esseulé en tête après les déboires rencontrés par ses principaux adversaires - essentiellement les pilotes Hyundai - vendredi, le sextuple Champion du Monde a parfaitement géré sa course pour décrocher son sixième succès en huit ans sur les routes mexicaines.

Le Français en a également profité pour s'installer confortablement en tête du classement du Championnat du Monde avec 62 points, soit huit de plus qu'Elfyn Evans (54) et vingt de plus que Thierry Neuville (42).

Ce Rallye du Mexique s’est terminé samedi et non dimanche, au terme de la dernière spéciale au programme du jour, pour permettre aux équipes présentes sur place de regagner plus rapidement et sereinement l’Europe, et ce en raison de l’évolution très rapide des restrictions entourant les déplacements aériens en raison de l’épidémie de coronavirus.

"C'est clair que ce n'est pas une victoire comme les autres, a souligné Sébastien Ogier au micro d'Olivier Gaspard, l'envoyé spécial de la RTBF au Mexique. Pour moi, ce rallye n'aurait pas dû avoir lieu, j'étais malheureusement l'un des seuls à pousser dans ce sens-là avant le départ. Malgré tout, j'ai essayé de faire le boulot et de me concentrer sur la course, mais protéger des vies humaines, ça passe avant tout, et bien sûr avant le rallye. J'espère qu'en venant, on ne va pas causer de problèmes supplémentaires ici. Pour moi, la priorité, maintenant, c'est de rentrer à la maison dès que possible et de m'occuper des miens en ces moments difficiles. Il faut espérer que la situation critique que le monde traverse s'améliore au plus vite. Après, on retournera se faire plaisir en rallye dès que possible."