Ogier : "On n'attaquera que dans la Power Stage, mais on ne prendra pas autant de risques"

Le Français Sébastien Ogier (Citroën C3 WRC) s’est emparé de la tête du Rallye de Turquie ce samedi après-midi, mais il ne compte que… deux dixièmes de seconde d’avance sur son coéquipier finlandais Esapekka Lappi.

Il ne faudra toutefois pas s’attendre à une bagarre entre les deux hommes demain lors des quatre dernières spéciales au programme de l’épreuve, l’équipe Citroën ayant décidé de privilégier une victoire du sextuple Champion du Monde dans l’optique de la lutte pour le titre.

"On n’est à l’abri de rien ici, et les conditions étaient vraiment extrêmes cet après-midi, avec des températures très élevées et un sol super abrasif, a détaillé Sébastien Ogier au micro d’Olivier Gaspard, l’envoyé spécial de la RTBF en Turquie. L’usure des pneus a été très importante pour nous, mais il fallait faire le boulot, et je suis satisfait d’être là ce soir sans encombre. Il faudra rester concentré jusqu’au bout, mais on n’attaquera que dans la Power Stage demain. Dans les trois autres spéciales, on va essayer de passer sans problème et de conserver nos pneus. Et dans la Power Stage, on essaiera d’aller chercher quelques points, on en a besoin. On est à quarante points d’Ott Tanak, c’est beaucoup ! Mais on ne pourra pas se permettre de prendre autant de risques que Thierry et Ott, car nous sommes en tête du rallye."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK