Ogier : "Grip et visibilité, il faut savoir garder un peu de marge ici"

Sébastien Ogier (Citroën) veut profiter du rallye de Grande-Bretagne, 12e épreuve du championnat du monde WRC, disputé sur les pistes souvent boueuses du pays de Galles pour encore réduire son écart sur l'actuel leader du championnat du monde Ott Tanak (Toyota). Le Français compte 17 points de retard sur Tanak, tandis que Thierry Neuville (Hyundai) est 3e du général à 30 unités de l’Estonien.

"Je ne suis pas sûr qu’il existe un vrai secret pour gagner cette épreuve (ndlr : gagnée à 5 reprises par Ogier). Ici, il y a des circonstances difficiles à affronter en matière de grip et de visibilité. C’est un rallye où il faut savoir garder un peu de marge car il y a beaucoup de pièges et des changements d’adhérence. Après, il faut attaquer, comme toujours. On est sur une bonne série ici, il va falloir la poursuivre si on veut continuer la bagarre pour le titre. J’aime rouler ici, je me sens à l’aise sur ce type de routes. Tanak est en tête du championnat, la pression se trouve sur ses épaules. On va tout faire pour le mettre sous pression. Si on parvient à faire jeu égal ou à reprendre un peu de points, ça pourra rester jouable pour les deux derniers rallyes. D’autant qu’il devra partir devant et que ce sera un peu plus compliqué", a détaillé le Français à notre micro.

"Le rallye est spécial, il n’y a pas grand monde qui aime se lever à 4 heures du matin. Ca fait partie du jeu, on doit faire avec. C’est plus exigeant et on a un peu moins de temps pour préparer les jours suivants. Il s’agit toutefois d’une épreuve qu’on connait très bien, il y a peut-être besoin d’un peu moins de préparation, donc je pense que ça va bien se passer", a-t-il aussi ponctué.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK