Ogier : "Globalement, mon sentiment est positif, je ne peux pas être déçu"

Dani Sordo (Hyundai) a remporté dimanche le Rallye de Sardaigne, 6e manche (sur 8) du championnat du monde (WRC), devant Thierry Neuville (Hyundai) et Sébastien Ogier (Toyota).

Sordo avait déjà gagné en Sardaigne l'an dernier. Neuville a devancé Ogier d'une seconde après la 16e et dernière épreuve spéciale. Le leader du championnat des pilotes, Elfyn Evans (Toyota), a pris la 4e place et reste en tête du classement.

"Globalement, mon sentiment est positif, je ne peux pas être déçu du week-end. Finir troisième, ça ne reflète pas totalement la tendance du week-end je trouve. On manque de réussite, ça fait deux rallyes où on a la vitesse mais que ça ne le fait pas, pour diverses raisons. En Turquie, on était en tête après 5 spéciales, dont 3 scratches, puis on a des soucis techniques. Ici, on a été 2e sur la route pendant 40% de l'épreuve. Ca coûte beaucoup trop cher à l'arrivée. On était probablement les plus rapides sur le week-end. Je ne suis pas frustré, je préfère regarder le positif. On se sent de mieux en mieux dans la voiture, la performance est présente. On reprend quelques points à Evans. La Power Stage, c'était très atypique, très cassant : ce n'est pas le terrain de jeu favori de notre voiture. Mais je ne suis pas du genre à me cacher derrière une excuse", a détaillé Ogier à notre micro.

"Je n'ai jamais mis les pieds à Ypres, je n'ai jamais regardé une vidéo. Je n'ai aucune idée de ce rallye, même si j'en ai entendu parler. On va s'y préparer au mieux. Ceux qui l'ont déjà fait auront l'avantage de la connaissance du terrain. Mais ça ne me fait pas peur. Il n'y aura pas de balayage, ce n'est pas pour me déplaire", a-t-il ajouté.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK