Ogier débute la Power Stage en retard et récolte 4 unités avec cette stratégie inattendue

Sébastien Ogier
Sébastien Ogier - © Twitter - M-Sport

Quel week-end étrange pour Sébastien Ogier en Suède, la deuxième manche du championnat du monde des rallyes. Obligé d'ouvrir la route vendredi, le Français concédait déjà plus de deux minutes au terme de la première journée. Dixième au classement général avant la Power Stage de ce dimanche, le pilote Ford a alors adopté une stratégie particulière, visiblement dictée par son team M-Sport.

En effet, son équipe a préféré faire pointer Ogier en retard dans la dernière spéciale de l'épreuve suédoise, écopant ainsi d'une grosse pénalité en temps (10 secondes par minute de retard). Cette pénalité a profité à un seul pilote : Elfyn Evans, équipier d'Ogier chez Ford.

Le champion en titre a profité d'une faille du règlement et a donc pu participer à la Power Stage dans des conditions d’enneigement plus favorables. Pari gagné pour Ogier : il a obtenu le deuxième temps, empochant quatre unités (plutôt qu'une seule s'il avait terminé 10e de l'épreuve) dans la course au titre. De plus, il repousse Thierry Neuville au 4e rang de la dernière spéciale...

"C'était une stratégie d'équipe. De notre place, nous n'avions aucune chance. J'ai fait quelques erreurs durant la Power Stage. Je n'étais pas habitué à avoir autant de grip, mais finalement nous avons rempli notre objectif et pris quelques points", a précisé le Français à l'arrivée.

Ogier pointe au 2e rang du championnat du monde avec 31 points contre 41 à Neuville, vainqueur du Rallye de Suède.

En début de soirée, on a appris qu'une pénalité post-course était infligée à Evans. Ogier a donc terminé 10e et non 11e.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK