Ogier : "Avec ce sous-virage, impossible de suivre le rythme d'Ott et de Thierry"

Sébastien Ogier a vécu une journée compliquée en Allemagne, mais a réussi à conserver la troisième place derrière le duo de tête, composé de ses deux rivaux dans la course au titre.

Pas à l'aise au volant d'une Citroën C3 WRC qui souffre de sous-virage, le pilote français a tenté de prendre des risques pour suivre le rythme d'Ott Tanak et de Thierry Neuville, mais n'a pu éviter de partir à la faute... Ce vendredi soir, il accuse 22.1 secondes de retard sur la première place occupée par l'Estonien.

"J'aurais pu être un peu plus proche de la tête, mais c'est clair, on n'a pas réussi à suivre le rythme d'Ott et de Thierry aujourd'hui, et je ne vois pas comment ce serait possible à l'heure actuelle, a avoué Sébastien Ogier au micro d'Olivier Gaspard, l'envoyé spécial de la RTBF en Allemagne. Je me bats beaucoup avec la voiture, je souffre de beaucoup de sous-virage, et c'est difficile de trouver une solution pour le moment. On a trouvé un compromis qui semble un peu meilleur cet après-midi, mais je prends beaucoup de risques pour essayer de m'accrocher à leur rythme, et malheureusement cela s'est payé par deux petites erreurs en fin de journée qui rajoutent quelques secondes à une addition qui était déjà assez salée."

"Renverser la vapeur demain cela semble compliqué, mais il va falloir s'accrocher pour aller chercher le plus de points possible, a repris le sextuple Champion du Monde. Il peut encore se passer beaucoup de choses, notamment dans Panzerplatte. Il y a une part de réussite qui joue dans cette spéciale, et je suis bien placé pour le dire : l'an dernier, j'y ai eu une crevaison lente en début de spéciale, et je n'avais rien fait d'extraordinaire, j'étais dans les mêmes traces que les autres. Sur une spéciale comme celle-là, il faut avoir la réussite de son côté."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK