Neuville remporte un incroyable combat des chefs en Sardaigne avec 0.7 seconde d'avance sur Ogier !

Thierry Neuville (Hyundai i20 Coupé WRC) a remporté ce dimanche le Rallye de Sardaigne, septième épreuve du Championnat du Monde des Rallyes, après une bagarre d'anthologie qui l'a opposé durant tout le week-end à Sébastien Ogier (Ford Fiesta WRC).

Le Belge a attendu la vingtième et dernière spéciale, la Power Stage, pour prendre la tête des opérations et s'imposer avec... sept dixièmes de seconde d'avance sur le Champion du Monde français !

Victime d'une crevaison qui aurait pu anéantir ses espoirs de victoire samedi après-midi, le pilote Hyundai a ensuite enchaîné les meilleurs temps - neuf sur l'ensemble du week-end ! - pour revenir dans les échappements de son grand rival dans la course à la couronne mondiale.

Thierry Neuville et son copilote Nicolas Gilsoul accusaient encore ce matin un retard de 3.9 secondes sur le quintuple Champion du Monde en titre. L'équipage belge a petit à petit gommé son retard, au point de prendre le départ de la Power Stage avec seulement huit dixièmes de retard sur Sébastien Ogier... Un avantage qui s'est finalement avéré insuffisant pour le Français !

Esapekka Lappi (Toyota Yaris WRC) termine à la troisième place, mais à des années-lumière du duo de tête, Hayden Paddon (Hyundai i20 Coupé WRC) finit l'épreuve en quatrième position, et Mads Östberg (Citroën C3 WRC) "offre" un Top 5 à l'équipe française, en retrait durant tout le week-end.

Plusieurs candidats au podium, victimes de problèmes techniques, ont été contraints à l'abandon au cours du week-end avant de repartir en Rallye 2 : c'est le cas d'Andreas Mikkelsen (Hyundai i20 Coupé WRC), leader vendredi matin, d'Ott Tanak (Toyota Yaris WRC), en bagarre pour la première place vendredi, ou encore Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris WRC), victime d'un problème d'alternateur sur le routier samedi soir alors qu'il pointait à la troisième place.

La victoire et les cinq points de la Power Stage !

Le vice-Champion du Monde, qui comptait 19 points d'avance sur Sébastien Ogier après sa victoire au Portugal, a porté cet avantage à 27 unités après ce succès sur les routes sardes et aux cinq points glanés dans la Power Stage. Un matelas "confortable" alors qu'il ne reste "que" six rallyes à disputer, en sachant qu'un pilote peut remporter au maximum 30 points sur une épreuve.

Vainqueur en Suède, au Portugal et, à présent, en Sardaigne, Thierry Neuville compte à présent trois victoires cette saison, tout comme son grand rival Sébastien Ogier (Monte-Carlo, Mexique, Tour de Corse).

Seul le Rallye d'Argentine a échappé aux deux candidats au titre : L'Estonien Ott Tanak (Toyota Yaris WRC), qui aurait pu rivaliser avec eux sans différents soucis techniques, avait remporté l'épreuve sud-américaine devant... Thierry Neuville.

Cinquième du Monte-Carlo et sixième au Mexique, Thierry Neuville est monté sur le podium des cinq autres épreuves déjà disputées. Six rallyes figurent encore au calendrier 2018.

Le prochain rendez-vous du Championnat du Monde, ce sera sur les spéciales mythiques du Rallye de Finlande, fin juillet. D'ici là, Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul iront "s'amuser" du côté d'Ypres, au volant d'une Hyundai i20 R5, les 22 et 23 juin prochains !

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK