Neuville, qui a déjanté : "C'est le destin, si ça ne veut pas, ça ne veut pas !"

Victime d'une crevaison dans la plus longue spéciale de la journée, Thierry Neuville a, de son propre aveu, sans doute perdu ses chances dans la lutte pour le titre mondial, "quasiment dans la poche" de Sébastien Ogier désormais.

"On a déjanté un pneu, tout simplement, a résumé Thierry Neuville au micro d'Olivier Gaspard, l'envoyé spécial de la RTBF en Australie. Dans un long droite un peu bosselé, la voiture a sauté, et à l'atterrissage, on a déjanté. J'ai ensuite fait un petit tout droit dans une chicane, où j'ai encore lâché une dizaine de secondes, car on a essayé de rouler le plus vite possible pour limiter les dégâts. Le championnat n'est pas fini, nous restons positifs et on continue à se battre. C'est sûr qu'on n'a plus grand-chose à perdre maintenant, on va essayer de se faire plaisir, même si demain ce sera la galère de s'élancer les premiers sur la route. On va essayer de finir la saison en prenant un peu de plaisir. On verra comment ça se passe."

"On a fait le maximum jusqu'ici, tout au long de la saison, a conclu le pilote belge. Après, c'est une question de destin, si ça ne veut pas, ça ne veut pas ! On n'a rien à se reprocher. Les crevaisons, on sait que ça arrive en rallye. Elle n'est pas méritée, mais ça fait partie du sport. On ne perd pas espoir, mais Ogier peut vachement gérer maintenant, et en plus, ils ont une nouvelle fois joué la stratégie d'équipe. C'est quasi dans la poche pour lui."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK