Neuville : "On mérite d'avoir une bonne position sur la route samedi"

L'Estonien Ott Tänak (Ford Fiesta RS) a pris les commandes du rallye du Portugal, 6e manche du Championnat du monde WRC, à l'issue de la 1ère journée disputée vendredi dans le nord du pays (ES2-ES9). Le pilote de 29 ans devance l'Espagnol Dani Sordo (Hyundai i20) et le Français Sébastien Ogier (Ford Fiesta RS), quadruple champion du monde en titre et leader du Championnat.

Au cours de cette première journée, le rallye du Portugal a connu une série de changements au sommet du classement. Thierry Neuville pointe provisoirement au quatrième rang, à 11.1 secondes du leader. Bouchonné par Jari-Matti Latvala dans l'ES7, le Belge a récupéré 11.6 secondes après l'intervention de la direction de course.

Neuville est revenu sur cet incident au micro de la RTBF. "On ne pense à rien dans ce genre de moments. On essaie juste de rester sur la route et de trouver la bonne trajectoire car la visibilité est égale à zéro. On a failli se mettre quelques fois dehors... Nicolas a essayé de me calmer, j'ai essayé de ne pas faire d'erreurs. Mais le chrono compte et on sait qu'on est en train de perdre le rallye à ce moment-là. Je n'en ai pas parlé avec Latvala, il n'est même pas venu s'excuser. Il comprend que je suis en colère. C'est la course... Quand tu fais un tonneau et que tu perds 1 minute et 45 secondes, tu dois savoir que les autres arrivent derrière vu qu'il n'y a que deux minutes d'écart. Il était sans doute déçu et stressé donc il n'a pas pensé à nous laisser penser", a expliqué calmement le pilote Hyundai juste après l'ES9.

"On devrait avoir une bonne position sur la route pour samedi. C'est ce qu'on mérite après une aussi bonne journée comme aujourd'hui. On a fait une bonne matinée mais il y avait des conditions de balayage et je n'étais pas super content de la voiture. Ca allait un peu mieux cet après-midi. On a bien fait les choses, il nous reste encore deux grosses journées", a poursuivi Neuville au sujet de la suite de l'épreuve portugaise.

Nicolas Gilsoul, copilote de Neuville, est également revenu sur l'incident du jour : "On ne prépare pas ce genre de situations. Tout va vite mais c'est important de rester bien calme, surtout que Thierry était très nerveux. C'est délicat et à la fois excitant. De manière générale, je trouve que c'est vraiment une excellente journée car les écarts sont restés très faibles."

Neuville bloqué derrière Latvala

Newsletter sport

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir