Neuville : "Les routes sont larges, c'est difficile de faire une différence"

Le Finlandais Jari-Matti Latvala (Toyota) a pris les commandes du rallye du Portugal, 6e manche du Championnat du monde WRC, à l'issue de la quatrième spéciale ce vendredi midi.

Le Finlandais, 2e du championnat avant cette épreuve sur la terre lusitanienne, devance Kris Meeke (Citroën) et Ott Tänak (Ford). Sébastien Ogier (Ford) est lui cinquième.

Momentanément en tête du général après avoir signé le meilleur temps de la première spéciale du jour (ES2), Hayden Paddon (Hyundai) se retrouve au sixième rang, juste devant Thierry Neuville (Hyundai).

"Je ne pense pas qu'on n'était pas bien réveillé dans la première spéciale du matin. On a été trop prudent et trop propre. On a vu par la suite qu'il fallait plus jeter la voiture et être plus agressif pour pouvoir aller chercher le grip. Maintenant, on est à dix secondes de la tête mais on en a perdu douze dans la première spéciale du jour. Ce n'est pas une catastrophe mais on aurait préféré être plus proche", a avoué Neuville au micro de la RTBF.

Le pilote belge semble un peu tracassé. "Les écarts sont très serrés. Les routes sont larges, il y a peu de pilotage là dedans donc c'est difficile de faire une différence. Je ne me suis pas vraiment amusé, l'arrière de la voiture glissait un peu trop. Rien n'est perdu mais ça va rouler fort cet après-midi", a-t-il poursuivi.

Avant de conclure sur les ouvreurs Ogier et ensuite Latvala : "Il y avait du balayage. C'était peut-être plus intéressant d'être devant, j'ai du mal à estimer cela. Le choix de pneus va être important pour l'après-midi. Il faut faire le bon choix."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

Recevoir