Neuville : "Le week-end est parfait pour le team, pas pour nous"

Dani Sordo (Hyundai) a remporté pour la deuxième année d'affilée le Rallye de Sardaigne, dimanche, au terme d'une course parfaite, devant son coéquipier Thierry Neuville qui a finalement devancé d'une seconde Sébastien Ogier (Toyota).

Sordo a eu peur jusqu'au bout mais il a réussi à préserver cinq secondes d'avance sur Neuville, six secondes sur Ogier, après trois jours de bagarre acharnée sur ces pistes sardes où il s'était déjà imposé l'an dernier.

"On est très satisfait de ce résultat, surtout suite à la bagarre avec Ogier, une deuxième fois en Sardaigne. On a pu prendre des points importants pour la bataille au championnat, du côté des pilotes et des constructeurs. On est pas totalement récompensé car sans des soucis techniques, on n'aurait pas perdu environ 12 secondes.  La victoire aurait pu être nous. Félicitations à Dani et Carlos, ils ont fait un super travail pour leur retour. Les écarts étaient trop petits pour envisager des consignes d'équipe", a indiqué Neuville à notre micro.

Et d'ajouter : "Le championnat est tellement incertain, il reste en théorie deux manches. J'espère qu'Ypres et Monza auront lieu et qu'on pourra s'y exprimer. Ca fait du bien de battre Ogier à la régulière. Durant le week-end, ils étaient un peu plus compétitifs que nous. Le week-end est parfait pour le team, pas pour nous. Un peu déçu des soucis rencontrés, mais on a fait tout ce qu'on a pu."

"C'était très intense, ça fait très plaisir de battre Ogier à la régulière. Durant la Power Stage, c'était l'attaque totale. Pour préserver la voiture, on ne pourrait pas faire tout un rallye à ce rythme-là. Il y avait sans doute moyen de faire mieux que la 2e place si on analyse un peu cette course. On est peut-être parti deux fois avec une roue de trop, on a aussi été victime deux fois de coupure du moteur où on a calé. Pour le titre, c'est plus que jamais envisageable. Il reste deux épreuves sur asphalte, ce sont deux inconnues tout de même. On a une vague idée d'Ypres, mais pas à cette période de l'année et avec un découpage atypique. Et Monza sera une épreuve un peu hybride", a lui glissé Nicolas Gilsoul.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK