Neuville, impressionnant : "On n'aurait pas pu imaginer un meilleur scénario !"

Après un démarrage en douceur dans la première spéciale de l’épreuve, l’une des "plus faciles" de ces dernières années en ouverture du Monte-Carlo car disputée sur des routes sèches, Thierry Neuville (Hyundai i20 Coupé WRC) a frappé un grand coup dans la seconde spéciale de la soirée.

Cette spéciale, disputée dans des conditions bien plus délicates en raison des plaques de verglas et de la neige présentes sur le parcours, lui a permis de signer le scratch en surclassement : il a pris en l’espace de 25.49 kilomètres la bagatelle de 29.7 secondes à son coéquipier estonien Ott Tanak (Hyundai i20 Coupé WRC), et 25.5 secondes au régional de l’étape, Sébastien Ogier (Toyota Yaris WRC).

Le voilà ce jeudi soir en tête du Monte-Carlo avec 19.2 secondes d’avance sur Sébastien Ogier et 25.1 secondes sur Ott Tanak.

"C’est un tout bon début de rallye, on n’aurait pas pu imaginer meilleur scénario, a résumé peu avant minuit Thierry Neuville au micro d’Olivier Gaspard, l’envoyé spécial de la RTBF dans le sud de la France. Malgré une première spéciale assez facile, cela a été une première journée très difficile. On a tous été surpris par les conditions dans la deuxième spéciale, qui avaient fortement évolué depuis le passage des ouvreurs. J’ai fait en sorte de bien lire la route, de bien analyser moi-même les conditions, et j’ai essayé de passer sans faire d’erreur. Mieux connaître ma voiture que mes adversaires, je pense que ça aide dans des conditions aussi difficiles. Mais je pense qu’on avait de bons réglages, assez souples, même si cela nous avait pénalisés dans la première spéciale. Dans la deuxième, cela a payé."