Neuville : "Il faudra de la chance dans Baumholder, on ne saura pas éviter toutes les pierres"

Thierry Neuville (Hyundai i20 Coupé WRC) a signé deux meilleurs temps ce samedi matin en Allemagne, mais il a aussi commis une petite erreur qui l'a empêché de s'emparer de la tête de l'épreuve détenue depuis jeudi soir par Ott Tanak (Toyota Yaris WRC).

"On est sur un gros rythme, tout comme hier, a précisé Thierry Neuville au micro d’Olivier Gaspard, l’envoyé spécial de la RTBF en Allemagne. On a un bon feeling dans la voiture, on n'a pas vraiment dû changer de réglages ce matin, tout allait bien ! Mais on a perdu cinq secondes dans une jonction, où on n'a pas su redémarrer le moteur après avoir calé. Quelques regrets, mais c'est la course. Le rallye est encore long, tout peut encore arriver. Le rythme est là, la vitesse est là, il va falloir tout donner."

L'Estonien compte cinq secondes d'avance sur son rival belge avant les quatre spéciales programmées cet après-midi dans le camp militaire de Baumholder, dont les deux passages dans la terrible spéciale de Panzerplatte (41.17 km), où les crevaisons pourraient décider de l'issue du rallye.

"Baumholder, c'est une spéciale difficile, du début à la fin. Des changements de grip, beaucoup de poussière, des hinkelsteins... et il faut bien sentir les pneus, sans faire d'erreurs. Si c'est le cas, au niveau des crevaisons, c'est uniquement une question de chance. Il faut avoir un peu de chance dans celle-là : on a vu lors des reconnaissances qu'il y a énormément de pierres, et on ne saura pas toutes les éviter. Il faut tout donner, et on verra à la fin de la boucle si on a eu de la chance ou pas !"

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK