Neuville, Evans et surtout Ogier seront moins pénalisés que prévu en Estonie

La Toyota Yaris WRC de Sébastien Ogier
La Toyota Yaris WRC de Sébastien Ogier - © Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Le Rallye d’Estonie donnera le coup d’envoi de la seconde partie de saison du Championnat du Monde des Rallyes les 5 et 6 septembre prochains. Cette épreuve, qui se déroulera sur terre et non sur asphalte, ne durera "que" deux jours, alors que les pilotes du WRC s’affrontent d’habitude pendant au moins trois jours.

Lors de l’épreuve estonienne, qui n’était initialement pas prévue au calendrier du WRC, Sébastien Ogier devra, en raison de son statut de leader du Championnat du Monde, s’élancer en premier et "balayer" la route pour ses adversaires. Elfyn Evans, Thierry Neuville, Kalle Rovanpera et Ott Tanak, le régional de l'étape, suivront.

Mais comme près de 70% du rallye basé à Tartu se déroulera le samedi, les concurrents ne s’élanceront dans l’ordre du championnat qu’au cours de la matinée. Après le regroupement prévu aux alentours de midi, les pilotes démarreront la boucle de l’après-midi dans l’ordre inverse du classement, comme c’est généralement le cas lors de la deuxième journée d’un rallye WRC.

Il en sera de même le dimanche, lors des dernières spéciales au menu de ce Rallye d’Estonie.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK