Neuville : "Dimanche, ce sera plus difficile et plus technique, tout peut arriver"

Thierry Neuville a profité de ce samedi pour remonter de la dixième à la huitième place du Rallye d'Australie, treizième et dernière épreuve du Championnat du Monde 2018.

Contraint de balayer durant toute la journée à cause de sa deuxième position dans l'ordre de départ, le pilote belge a attaqué tant et plus, mais n'a pu rivaliser avec les deux autres candidats au titre. Peu importe le résultat de la Power Stage dimanche, la sixième place actuelle de Sébastien Ogier permettrait au Français de décrocher une sixième couronne mondiale consécutive.

"On a essayé de se rapprocher des concurrents qui étaient devant nous, mais impossible de faire mieux, a résumé Thierry Neuville au micro d'Olivier Gaspard, l'envoyé spécial de la RTBF en Australie. Je suis satisfait du déroulement de la journée pour nous, même si on aurait espéré grappiller plusieurs positions. C'était une journée ultra difficile pour les premières voitures sur la route. Demain, ce sera une autre journée, avec des spéciales plus difficiles, plus techniques, et beaucoup de choses peuvent se passer. On a roulé comme ça, à 100%, toute l'année, et on n'a jamais vraiment eu les chronos qui auraient dû aller avec, surtout en deuxième partie de saison. On a toujours galéré avec le balayage, mais on a beaucoup appris, et ça nous servira."

"Tout peut encore arriver, même si je pense qu'Ogier est assez malin pour gérer et faire attention à sa voiture, a repris le pilote belge. Mais il n'est pas à l'abri d'un souci mécanique ou autre. Vice-Champion du Monde ? Deuxième ou troisième, franchement, ça ne changera pas ma vie..."

Ogier : "L'objectif était de contrôler Thierry, contrat rempli"

"Contrat rempli de notre côté, nous pouvons être satisfaits, a pour sa part commenté Sébastien Ogier. Cela a malgré tout été une autre journée difficile, difficile de faire de bons temps. Mais on n'a pas eu besoin d'attaquer trop fort, l'objectif était de contrôler Thierry, et on a réussi à le faire. Il ne reste que 83 kilomètres à parcourir en spéciale,mais il faut les faire ! Rien n'est fini tant que la ligne d'arrivée n'est pas franchie."

Tanak : "Dimanche, on attend de la pluie, et ça peut tout changer"

"J'ai roulé très fort durant toute la journée, ce n'était pas facile, mais j'étais dans un bon rythme, a souligné Ott Tanak. Pour le titre, j'ai toujours su que je n'avais pas mon sort entre les mains, mon seul objectif est donc de remporter le rallye. Dimanche, on attend de la pluie, et ça peut tout changer. Rien n'est garanti pour l'instant. Une deuxième place au championnat ? Cela ne changerait rien pour moi."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK