Neuville : "Dans ces conditions, on va avoir du mal à résister aux Toyota"

Leader du Monte-Carlo jeudi soir après avoir frappé un grand coup dans la spéciale la plus compliquée de la journée, Thierry Neuville n'a pas réussi à maintenir ce rythme ce vendredi matin et a été contraint de céder sa première place au Gallois Elfyn Evans, impressionnant au volant d'une véloce Toyota Yaris WRC qu'il découvre.

Le vice-Champion du Monde accuse 8.9 secondes de retard sur l'ancien pilote M-Sport, alors que Sébastien Ogier (Toyota Yaris WRC), troisième, ne point qu'à huit dixièmes de seconde de son rival belge.

"Cela a été une matinée difficile pour nous, a admis Thierry Neuville au micro d’Olivier Gaspard, l’envoyé spécial de la RTBF dans le sud de la France. On débute la matinée avec 19 secondes d'avance, on la termine avec 10 secondes de retard. Pas une bonne matinée pour nous, et pourtant, je pense qu'on s'en est bien sorti dans les deux dernières spéciales. Dans la première, c'était très compliqué : on a calé, on a perdu du temps... et on a mis pas mal de temps à comprendre les annotations de nos ouvreurs (Bruno Thiry, son ouvreur habituel, étant malade, c'est l'Espagnol Dani Sordo qui le remplace dans ce rôle particulier ce week-end, ndlr). Forcément, on ne parle pas toujours la même langue, et j'ai du coup été un peu hésitant. Toyota devant ce matin ? C'est probablement inquiétant pour ce rallye, mais pour la suite, je n'en sais rien. Mais à cette vitesse là, on va avoir du mal à leur résister. Des conditions un peu plus difficiles, cela pourrait nous aider, car dans des conditions plutôt constantes, ils vont très vite."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK