Neuville compte sur ses équipiers, mais "c'est à moi de finir devant Ogier avant tout"

Sébastien Ogier sera légèrement favori pour accroître son avance en tête du championnat du monde WRC, devant ses rivaux Thierry Neuville et Ott Tanak, ce week-end au Rallye du Portugal, 6e des 13 manches.

Neuville, qui s'élancera juste après le champion en titre, devrait être à peu près autant désavantagé par le balayage. Hormis l'an passé ou il avait terminé 2e, notre compatriote, n'a jamais été très en réussite au Portugal.

"Un deuxième temps dans le shakedown, c'est toujours bien pour se situer par rapport à la concurrence. J'étais à l'aise dans la voiture. On a changé quelques réglages car trop de sous-virage, mais je sentais que nous sommes dans le rythme. Ca a été bien meilleur ces dernières années même si on a parfois rencontré des soucis ici. Nous n'avons pas rencontré d'incident l'an passé, ça s'était très bien déroulé et la voiture était compétitive. On espère que ce sera pareil cette année", a précisé Neuville à notre micro.

"Je ne pense pas que ce sera plus compliqué qu'un autre rallye pour nous (ndlr : Ogier a donc gagné 5 fois au Portugal). On sait qu'on va balayer le premier jour, mais on a réussi malgré tout à finir sur le podium lors des dernières manches sur la terre avec ce petit désavantage. Si on fait une bonne première journée, on sera dans le coup pour la suite de l'épreuve. C'est à moi de finir devant Ogier avant tout. Si mes équipiers ou d'autres peuvent s'intercaler, c'est encore mieux. Sordo a très bien réussi ce coup-là en Argentine et je compte encore sur eux ce week-end", a aussi précisé le Belge.

"Les organisateurs ont beaucoup retravaillé les spéciales. Ca ressemble plus à une autoroute qu'à une vraie spéciale de rallye. Ca a un peu perdu de son charme, mais c'est sûr que la première journée sera particulière pour nous. Ce sont les mêmes spéciales que l'an passé, il y a très peu de nouveautés. C'est plus rapide donc on a dû changer pas mal de notes. Le parcours reste plus ou moins le même. Il y a peut-être un peu moins de difficultés qu'auparavant", a conclu le pilote Hyundai.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK