Neuville bondit à la deuxième place : "On a fait le job, mais on a dû prendre plus de risques"

Thierry Neuville a été le premier à s'élancer ce vendredi sur les trois spéciales boueuses et piégeuses au programme de la matinée de la première journée du Rallye d'Argentine, cinquième épreuve du Championnat du Monde des Rallyes.

Le pilote belge, deuxième à 5.4 secondes du leader Kris Meeke, a signé deux excellents chronos (un scratch et un deuxième temps) dans les deux dernières spéciales de la matinée après avoir souffert dans la première spéciale du jour, ce qui l'avait fait chuter à la neuvième place du général.

"C'est une journée difficile, comme on s'y attendait, a développé Thierry Neuville au micro d'Olivier Gaspard, l'envoyé spécial de la RTBF en Argentine. Les conditions n'étaient vraiment pas bonnes pour nous dans la première spéciale de la matinée, mais le grip était meilleur dans les deux dernières spéciales de la boucle, et on a pu en profiter pour reprendre le temps perdu dans la première. Malgré tout, cela reste serré ! Ce sont les flaques d'eau, le terrain qu'on affronte qui font ces différences. Quand on est le premier sur la route et qu'on doit faire la trace dans la boue, on creuse des ornières dont les autres peuvent se servir. Il n'y a plus d'eau, ils peuvent donc freiner beaucoup plus tard... Dans la dernière, le grip était beaucoup plus constant et il y avait quelques gros pièges, on sait que c'est là que nous sommes obligés de prendre plus de risques pour essayer de reprendre un peu de temps, et ça a payé."

"Cet après-midi, la prise de risques aura de l'importance, a repris le leader du Championnat du Monde. On a fait le job ce matin, mais on ne sait pas quelles conditions on va retrouver cet après-midi, ni dans les spéciales déjà parcourues, ni dans celle annulée en matinée et qu'on va disputer pour la première fois. On risque d'encore perdre un peu de temps dans certains tronçons."

Ogier : "Pas évident de ne pas se faire surprendre"

"Je suis content d'avoir traversé cette matinée, ce ne sont jamais des conditions faciles, a pour sa part annoncé Sébastien Ogier, troisième à seulement 1.2 seconde de Thierry Neuville, dans le même temps qu'Ott Tanak. Surtout dans la première spéciale, où c'était vraiment compliqué. Je suis content de n'avoir pas commis d'erreur, il n'y a pas de gros écart de créé. Tout reste à faire. A certains endroits, il y a du bon grip, et à d'autres, il n'y en a plus. Ce n'est pas évident de ne pas se faire surprendre."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK