Matton : "Sans murs de neige, il n'y aura aucune marge d'erreur"

Yves Matton
Yves Matton - © RTBF

Yves Matton, le Directeur de Citroën Racing, attend un sursaut d’orgueil de ses pilotes sur les spéciales du Rallye de Suède après la déception du Monte-Carlo. Kris Meeke, le leader de l'équipe française, devra essayer de se mêler à la lutte pour la victoire... Mais avec moins d'expérience que ses adversaires dans ces conditions très particulières, cela pourrait s'avérer être compliqué.

"Effectivement, on n'a pas atteint l'objectif qu'on aurait aimé atteindre, mais il nous reste douze rallyes pour atteindre nos objectifs cette saison, a analysé Yves Matton au micro d'Olivier Gaspard, l'envoyé spécial de la RTBF en Suède. Ici, nos objectifs seront les mêmes qu'au Monte-Carlo : Kris Meeke doit essayer de se battre devant, éventuellement pour la victoire, mais parmi les pilotes de pointe, il est celui qui compte le moins d'expérience sur cette épreuve. Ce ne sera peut-être pas simple, mais on garde cet objectif. Pour Craig Breen, il s'agira de prendre de l'expérience, des kilomètres avec cette nouvelle voiture, et d'être à l'arrivée, tout en étant performant quand il a un bon feeling. Quant à Stéphane Lefebvre, il devra également accumuler de l'expérience, avec une voiture de l'ancienne génération il ne pourra de toute façon pas se battre devant."

"Cette année, il n'y a pas de murs de neige, il n'y a donc aucune marge d'erreur !, a repris le Directeur belge de Citroën Racing. Les routes seront très bonnes, avec de la glace recouverte d'une fine couche de neige, les spéciales ont donc un profil très rapide... Il ne faudra pas commettre d'erreurs. L'aéro des nouvelles voitures aura aussi un rôle plus important que par le passé, notamment dans les spéciales les plus rapides. Mais à conditions constantes, je ne pense pas que c'est ce qui fera la différence ce week-end."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK