Matton après la fin prématurée du Rallye du Mexique : "Dans l'incertitude, il fallait agir rapidement"

Le Belge Yves Matton, Directeur des Rallyes au sein de la FIA, la Fédération Internationale de l'Automobile, est revenu au micro d'Olivier Gaspard sur l'annulation de la dernière journée du Rallye du Mexique pour permettre aux équipes présentes sur place de regagner plus rapidement et sereinement l’Europe, et ce en raison de l'évolution très rapide des restrictions entourant les déplacements aériens en raison de l'épidémie de coronavirus.

"Avec la fermeture des frontières de certains aéroports, on avait de grandes incertitudes quant au retour des équipes du WRC, et dans l'incertitude totale, on a décidé d'avancer la fin du rallye afin de gagner un jour dans le planning du départ des différents membres des équipes, a souligné Yves Matton. Ceci n'est pas lié à la situation actuelle de l'épidémie de coronavirus ici au Mexique, où le nombre de cas est toujours faible, mais elle y est évidemment liée indirectement : aux Etats-Unis, ils ont commencé à fermer les frontières, mais les Anglais pouvaient toujours passer. Mais ce matin, la nouvelle est tombée comme quoi même les Anglais ne pourraient plus passer dès lundi. Il fallait donc agir rapidement. Les Anglais, c'était une première décision, car il y avait des risques aussi pour d'autres nationalités."

"Je pense que venir ici était une bonne idée, on a pu courir les trois premières épreuves du championnat, a repris l'ancien Directeur de Citroën Racing. On ne sait pas vers quoi on va : le Rallye d'Argentine va être postposé, et puis, on verra. Avant de partir, on ne disposait pas des informations dont on dispose aujourd'hui. Et tout évolue très rapidement : ce n'est pas au jour le jour, mais plutôt chaque heure ! On verra ce qu'il se passera après le 4 avril, et quel calendrier pourrait en découler."