Loeb : "En performance, c'était bien.. mais je finis 5e, ce n'est pas extraordinaire"

Le Français Sébastien Ogier (M-Sport Ford), quintuple champion du monde en titre, a remporté le Rallye du Mexique dimanche et repris la tête du Championnat du monde des rallyes (WRC) au Belge Thierry Neuville (Hyundai), sixième ce week-end.

L'Espagnol Dani Sordo (Hyundai), à 1 min 13 sec, et le Britannique Kris Meeke (Citroën), à 1 min 29 sec, complètent le podium de cette troisième manche de la saison. Le nonuple champion du monde français Sébastien Loeb, de retour dans la discipline avec Citroën, termine cinquième à 2 min 34 sec.

"La cotation que je me donne pour le week-end ? 7/10. Je ne m'attribue pas plus car j'ai quand même changé une roue que je ne devais pas changer (rire). En performance, c'était bien pour un retour. J'étais content de pouvoir me battre pour la victoire. Je fais cinquième du rallye, ce n'est pas extraordinaire. J'ai vraiment pris du plaisir dans les spéciales. Les nouvelles voitures, c'est top à conduire. Ca va vite, il y a l'appui aérodynamique et tout ce qui va avec. Le plaisir se trouvait aussi dans la bagarre car c'est excitant de se battre pour la victoire dans un rallye", a précisé Loeb à l'arrivée du rallye.

Le nonuple champion du monde semblait particulièrement à l'aise. De quoi lui donner des idées pour le futur ? "J'aime bien tout ce que je fais. Le rallycross, ce sont des week-ends différents. Il y a énormément d'intensité, au départ par exemple. Quand ça se passe bien, on prend du plaisir. Quand on est bloqué derrière, on est frustré. C'est comparable à ici, quand on se bat pour la victoire puis qu'on connait une crevaison. Les sensations dans une voiture de rallye, c'est quelque chose qu'on ne retrouve nulle part ailleurs. Je n'ai pas de plan et pas prévu d'en faire plus l'année prochaine. Je vais faire mes trois rallyes cette année, en plus de mon gros programme à côté. Je ne veux pas me surcharger la saison. L'an prochain, je ne sais pas. Mais c'est gai d'avoir la banane comme j'ai pu l'avoir tout le week-end. On s'est bien amusé", a-t-il poursuivi.

Et de conclure : "J'espère aussi être dans le coup en Corse. Il va falloir redécouvrir la voiture sur l'asphalte, c'est très différent. Avec l'aérodynamique, on me dit que c'est là que ça fait le plus de différence. D'un autre côté, l'asphalte a toujours été mon point fort. Je vais aussi découvrir toutes les spéciales de Corse, ce sera un point faible. Si j'additionne tous les éléments, j'espère être performant en Corse."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK