Latvala : "Les suspensions ? Sans doute la faiblesse de la Toyota"

Rien ne va plus chez Toyota : Jari-Matti Latvala et Ott Tanak ont dû abandonner dès les premières spéciales au rallye du Portugal, 6e manche du championnat du monde, où l'Espagnol Daniel Sordo (Hyundai i20) était leader vendredi à la mi-journée.

Latvala a dû renoncer dès l'ES3 à Caminha (nord), le Finlandais a cassé sa suspension avant et ne repartira pas de la journée. Le pilote de 33 ans avait déjà connu des problèmes de freins la veille lors de la super spéciale d'ouverture.

"Après 5 kilomètres de spéciale, il y avait une courbe rapide à droite. Nos notes signalaient une grosse pierre sur la trajectoire donc il ne fallait pas toucher aux freins pour que la voiture soit relevée. La suspension avant droite a cassé, comme en Argentine. C'est sans doute la faiblesse de la voiture. Quand vous rencontrez un problème une fois, c'est un manque de chance. Si cela se reproduit, on n'appelle plus cela de la chance. Nous n'avons pas eu de problèmes liés aux suspensions l'an passé. Nous sommes très compétitifs cette année et l'auto est très rapide. Vous devez réaliser des choses pour obtenir ce genre de performances, mais cela entraine des problèmes collatéraux. Il faut maintenant résoudre ce souci", a concédé JML à notre micro.

"C'est un des pires moments dans ma carrière. Ce n'est pas la première fois, je suis capable de me poser et de revenir par après. L'expérience aide dans ce genre de moments", a conclu le Finlandais.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK