La stratégie de Neuville dimanche ? "Rouler sur notre rythme et ne pas tout risquer"

Le Français Sébastien Ogier (Ford Fiesta), leader du classement général, domine le rallye du Portugal, 6e manche du Championnat du monde WRC, à l'issue de la deuxième journée disputée samedi dans le nord du pays (ES10-ES15).

En tête de la course depuis l'ES12, le quadruple champion du monde en titre dispose en fin de journée d'une avance de 16 sec 8/10 sur le Belge Thierry Neuville (Hyundai i20), et de 51 sec 3/10 sur l'Espagnol Dani Sordo (Hyundai i20).

"Je pense que ça va être difficile d’aller chercher Ogier. L’après-midi, on est parvenu à se rapprocher un peu, surtout dans la longue spéciale. Il y avait beaucoup de grip dans cette spéciale donc la voiture marchait bien. Mais on est un peu trop loin. On roulera sur notre rythme demain, il ne faut pas tout risquer", a confié Neuville au micro de notre collègue Olivier Gaspard, envoyé spécial de la RTBF au Portugal.

"On ne parvient pas à suivre quand c’est glissant ou sablonneux. Lorsqu’il y a plus de grip, on est pas trop mal. Avant le rallye, j'aurais signé pour une deuxième place", a ajouté le pilote Hyundai.

La satisfaction était partagée par son copilote Nicolas Gilsoul. "Je pense que nous pouvons être satisfaits de la journée. On a perdu un peu de temps en première boucle par manque de traction. C’est mécanique, ce n’est pas à cause du pilotage et du rythme", a souri Gilsoul.

16.8 secondes de retard sur Ogier : l'écart est à la fois faible et conséquent. "Il reste 42 kilomètres dimanche. A la régulière, il faut reprendre quatre dixièmes par kilomètre. C’est un peu juste mais tout peut arriver", a-t-il conclu.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

Recevoir