La recette de Neuville en Sardaigne : "Etre au taquet dès le début !"

Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul (Hyundai) sont à la recherche d'une troisième victoire sur le rallye de Sardaigne, sixième manche de la saison WRC, ce week-end. Les Belges s'y sont imposés en 2016 et 2018.

>>>> LIRE AUSSITanak et Evans mènent le shakedown en Sardaigne, Neuville 6e, Rovanpera sur le toit

"Le parcours avait fort changé par rapport à d'habitude, au mois de juin. Le soleil est de retour, il fait assez chaud, la majorité du parcours risque de sécher. Le sol est gorgé d'eau, on aurait sans doute plus d'ornières lors du deuxième passage. On sera 5e dans l'ordre de passage : c'est beaucoup moins avantageux au vu des conditions météos. Je pense qu'il y aura très peu d'écart entre les voitures. La clé, ce sera d'aller au bout et être régulier. Les rallyes sont assez courts, il faut être au taquet dès le début malgré une première spéciale ultra compliquée. J'apprécie ce rallye. Mon équipe aussi car Hyundai a remporté cette épreuve à plusieurs reprises. Si on gagne, ça va être difficile de sauter dans la mer, elle me semble assez froide. On a bien travaillé en Turquie, il va falloir être au top de nouveau", a précise Neuville à notre micro.

Et Gilsoul d'ajouter : "On a gagné ici deux fois, mais les paramètres sont très différents cette année. Il faut régler la voiture en conséquence. C'est un parcours où il y a du technique, il faut rouler engagé, il faut provoquer la voiture, etc. Le championnat est tronqué, on a subi deux abandons à cause de soucis mécaniques : on est un peu en retrait. On ne peut pas partir en se disant 'c'est tout ou rien'. Ca ne fonctionne pas en rallye. On doit avoir notre rythme, régler tous les détails. Il faut faire comme d'habitude et espérer que tout fonctionne bien."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK