Ingrassia : "Il reste 3 rallyes, on aura le couteau entre les dents"

Bris de suspension dans un premier temps, sortie de route ensuite : la journée de Sébastien Ogier a été particulièrement agitée au rallye de Turquie, dixième épreuve du championnat du monde des rallyes.

"Ma sensation ? Je ne joue pas au tennis, mais j'imagine que ça doit être la même chose, voire même pire. C'était un peu fou aujourd'hui, difficile de remettre tout dans l'ordre. Les erreurs et le manque de chance, ça n'arrive pas qu'aux autres. Il faut donc aussi prendre sa part de malchance et de responsabilité par moments. On a raté le coche pour le championnat. Il reste 3 rallyes, on aura le couteau entre les dents. On pourra avoir des regrets si on ne récolte pas le titre à la fin de l'année. On sait qu'on peut tout perdre sur un seul virage. Il faut être parfait tout le temps", a détaillé calmement Julien Ingrassia à notre micro.

"C'était une portion très serrée, nous n'avions pas vraiment de vitesse. Seb n'a pas réalisé une note. On est arrivé dans un virage, qui doit se prendre en 2ème, et on sort tout de suite de la trace avec un temps de déconcentration. On se pose sur un arbre, sinon on aurait dévalé la pente. Les roues tournaient dans le vide. C'est une lutte à 3 avec Neuville et Tanak : on a deux rétroviseurs dans la voiture, on regardera les deux", a aussi ajouté le copilote d'Ogier non sans un certain humour.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK