Gilsoul, optimiste : "Nous ne sommes pas là pour être deuxièmes"

Elfyn Evans (Toyota) occupe la première place à l'issue de la première journée du Rallye de Suède, deuxième manche du championnat du monde WRC. Le Britannique, en tête depuis le début, compte 8.5 secondes d'avance sur Ott Tanak (Hyundai). Kalle Rovanpera (Toyota) suit, comme Sébastien Ogier (Toyota), Esapekka Lappi (Ford) et Thierry Neuville (Hyundai), à 23.6 du leader.

"Sachant qu'on a ouvert la route, je trouve que c'est une bonne journée. Il y a peu de neige donc on retrouve les mêmes complications que sur un rallye terre classique. A chaque relance, on sent qu'on perd un peu de traction. Ogier est un bon benckmark : quand je vois l'écart qui nous sépare, on peut être satisfait de notre journée. En termes d'écart, nous ne sommes pas très loin du podium. On espère bien tirer notre épingle du jeu lors de la 2e journée", expliqué Nicolas Gilsoul, copilote de Neuville.

"Il a gelé pas mal la nuit dernière, entre -10 et -12 degrés. La route était bien verglacée, ça a permis d'avoir un sol adapté aux pneumatiques utilisés. Les organisateurs ont eu la bonne idée de nous laisser mettre quatre nouveaux pneus avant chaque spéciale, ça permet de faire le rallye dans de bonnes conditions. Le podium reste possible. La victoire ? On est très tôt dans le rallye, même si l'épreuve est courte. Nous ne sommes pas là pour être deuxièmes", a conclu notre compatriote.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK