Gilsoul : "On a encore du boulot en performance pure, il ne faut pas faire les malins !"

Thierry Neuville et son copilote, Nicolas Gilsoul, ont remporté ce dimanche le Tour de Corse après avoir émergé dans la Power Stage suite à la crevaison du Britannique Elfyn Evans, à qui la victoire semblait promise.

Relégué à 11.5 secondes de la première place occupée par le pilote M-Sport après sa démonstration dans la première des deux spéciales du jour, Eaux de Zilia (31.85 km), l'équipage belge a malgré tout tout donné... et cela lui a souri.

"J'avoue qu'avant la Power Stage, je le sentais moyennement bien !, a souligné Nicolas Gilsoul au micro d'Olivier Gaspard, l'envoyé spécial de la RTBF sur le Tour de Corse. La première spéciale avait été délicate pour nous, où nous avions peu de grip sur une route fort lisse et encore froide en matinée. Elfyn s'y est vraiment exprimé pleinement, il nous a mis une "caramel" alors que nous étions exactement sur le même rythme qu'hier. Il fallait se rendre à l'évidence : il était plus rapide. Malheureusement pour lui, il a été victime d'une crevaison dans la dernière spéciale, ce qui nous a permis de nous imposer. Malgré cela, en performance pure, on a encore du boulot, il ne faut pas faire les malins. La Toyota, à la régulière, et la Ford, sur certaines surfaces, sont bien dedans. Citroën a été un peu en difficulté ici, mais les voitures sont toutes très proches. Dès qu'on se relâche, on passe derrière, c'est donc important de continuer à travailler."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK