Gilsoul : « A l'aise durant le shakedown, on sent la voiture performante »

Thierry Neuville (Hyundai i20) a signé le 4e temps du shakedown du rallye du Chili, 6e manche du championnat du monde des rallyes, jeudi à Concepcion. Le pilote belge, vainqueur des deux derniers rallyes (Corse et Argentine) et leader du championnat, a terminé à 2.6 du Norvégien Andreas Mikkelsen (Hyundai i20), meilleur temps en 4:46.04 au terme des 6,45 km du parcours.

« L'épreuve est neuve, mais l'organisateur a eu la bonne idée de réaliser des vidéos qu'on a pu recevoir au préalable. Ca ne ressemble pas un passage physique, mais ça permet de se familiariser à l'environnement ou déjà de se projeter. On ne fait pas de note avant d'arriver en reconnaissances. Par contre, on peut déjà faire des petits résumés des spéciales. Reprendre des notes sur toutes les spéciales, c'est un gros boulot. C'est bien pour garder la main. Ce qui est difficile, c'est de ne pas surnoter les virages dans le lent car on est à faible vitesse. On ne peut rouler plus vite que 80 km/h », a énuméré Nicolas Gilsoul, copilote de Neuville, au micro de notre collègue Olivier Gaspard, envoyé spécial de la RTBF au Chili.

« Mon feeling avec l'épreuve est bon. Le sol devrait rester imbibé d'eau, donc ça ne devrait pas trop nous pénaliser. On peut par contre rencontrer du brouillard : on ne peut pas y faire des grands miracles. Il y a beaucoup de nuages qui viennent de la mer qui est toute proche. Durant le shakedown, la voiture nous mettait à l'aise. On la sent performante », a ensuite conclu notre compatriote.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK