Tanak s'isole en tête, Ogier se rapproche du titre, Neuville huitième et impuissant

L'Estonien Ott Tanak (Toyota Yaris WRC) occupe la tête du Rallye d'Australie, treizième et dernière épreuve du Championnat du Monde 2018, au terme des dix spéciales disputées ce samedi dans la région de Coffs Harbour (dans la soirée et dans la nuit de vendredi à samedi en Belgique).

Encore cinquième du classement général vendredi soir, Ott Tanak a profité d'une position plus favorable sur la route pour faire la différence et remonter un à un ses adversaires.

Il compte à présent 21.9 secondes d'avance sur son coéquipier Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris WRC), alors que le Néo-Zélandais Hayden Paddon (Hyundai i20 Coupé WRC) apparaît à la troisième place, à 26.3 secondes du leader.

Le Finlandais Esapekka Lappi complète le succès Toyota en pointant en cinquième position, à 50.4 secondes.

Alors qu'ils occupaient les deux premières places du classement général au moment de s'élancer ce matin, les pilotes Citroën Mads Östberg, quatrième, et Craig Breen, dixième, n'ont pas passé une bonne journée. Le Norvégien s'est plaint de mauvais choix de pneus, alors que l'Irlandais est parti à la faute et a écopé d'une lourde pénalité pour s'être présenté avec beaucoup de retard au départ de la dernière spéciale de la boucle matinale.

Sébastien Ogier (Ford Fiesta WRC) a profité des déboires de Craig Breen pour s'isoler à la sixième place du général, une position assez confortable dans l'optique de la lutte pour le titre mondial. Le quintuple Champion du Monde français, assez loin du Top 5, s'est "contenté" de gérer tout au long de la journée.

Thierry Neuville (Hyundai i20 Coupé WRC), qui a attaqué fort tout en balayant la piste pour ses adversaires en raison de sa deuxième position dans l'ordre de départ, est remonté de la dixième à la huitième place, à 30.6 secondes d'Elfyn Evans (Ford Fiesta WRC), septième. A la régulière, même si le Belge bénéficiera d'une meilleure position sur la route que ce samedi, il sera difficile pour lui d'aller rechercher le Gallois dimanche.

Dimanche, pour la dernière journée de l'épreuve australienne et du Championnat du Monde des Rallyes version 2018, deux boucles de trois spéciales figureront au menu des équipages, avec un total de 83.96 kilomètres disputés contre le chrono.

Le résumé de la boucle matinale

Samedi matin, Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris WRC) ne comptait que 3.2 secondes d'avance sur son coéquipier Ott Tanak (Toyota Yaris WRC), de loin le pilote le plus rapide lors des quatre spéciales de la boucle matinale. Leader du classement général vendredi soir, Mads Östberg (Citroën C3 WRC) chutait à la troisième place, notamment à cause d'un mauvais choix de pneus. Le Norvégien accusait 8.0 secondes de retard sur Jari-Matti Latvala.

Parti à la faute dans l'avant-dernière spéciale de la boucle matinale, Thierry Neuville (Hyundai i20 Coupé WRC), contraint de balayer pour ses adversaires, endommageait sa direction, mais réussissait à regagner le parc d'assistance sans perdre trop de temps en spéciale. Le pilote belge, désormais neuvième du classement général, se rapprochait même à 9.3 secondes du huitième, Teemu Suninen (Ford Fiesta WRC).

Sébastien Ogier (Ford Fiesta WRC), qui commençait à gérer son effort, profitait lui aussi des déboires de Craig Breen (Citroën C3 WRC), parti à la faute et en grande difficulté après avoir sérieusement abîmé sa suspension arrière gauche, pour grimper à la sixième place du général, assez loin du Top 5.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK