En 2018, Neuville remportait un incroyable combat des chefs en Sardaigne avec 0.7 seconde d'avance sur Ogier

Thierry Neuville (Hyundai i20 Coupé WRC) avait remporté en 2018 le Rallye de Sardaigne après une bagarre d’anthologie qui l’avait opposé durant tout le week-end à Sébastien Ogier.

Le Belge avait attendu la vingtième et dernière spéciale, la Power Stage, pour prendre la tête des opérations et s’imposer avec... sept dixièmes de seconde d’avance sur le Champion du Monde français.

Victime d’une crevaison qui aurait pu anéantir ses espoirs de victoire samedi après-midi, le pilote Hyundai avait ensuite enchaîné les meilleurs temps – neuf sur l’ensemble du week-end ! – pour revenir dans les échappements de son grand rival dans la course à la couronne mondiale.

Thierry Neuville et son copilote Nicolas Gilsoul accusaient encore dimanche matin un retard de 3.9 secondes sur celui qui pilotait alors une Ford Fiesta WRC. L’équipage belge avait petit à petit gommé son retard, au point de prendre le départ de la Power Stage avec seulement huit dixièmes de retard sur Sébastien Ogier. Un avantage qui s’était finalement avéré insuffisant pour le Français, dont le carnet de pointage avait également créé la polémique...

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK