En 2017, Meeke frôlait la catastrophe et s'offrait une immense frayeur au Mexique

Le Rallye du Mexique, troisième manche du championnat du monde 2018, est considéré comme le toit du championnat (entre 1800 et 2700 mètres d’altitude). La gestion de l’altitude fait perdre environ 20% de puissance aux bolides. La chaleur, elle, est un problème pour le refroidissement de certains organes des véhicules.

C’est Kris Meeke qui a remporté l’épreuve mexicaine en 2017. Le pilote Citroën a décroché la quatrième victoire de sa carrière en WRC, devançant Sébastien Ogier et Thierry Neuville. Ce succès doit encore trotter dans l’esprit du pilote britannique…

En effet, le pilote Citroën est passé tout près de la catastrophe dans la Power Stage. Alors que la victoire lui tendait les bras et qu'il ne lui restait que quelques centaines de mètres à parcourir, Meeke est sorti large dans une courbe à droite. Il a quitté la route et s'est retrouvé au milieu du parking réservé aux spectateurs. Le Britannique a rapidement repris ses esprits, a slalomé entre les véhicules stationnés pour retrouver son chemin et rejoindre l'arrivée.

"Après mon saut, j'ai pris une bosse, je suis vraiment un garçon chanceux", avait raconté le Nord-Irlandais après avoir franchi la ligne. Quelle manière de terminer le rallye!"

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK