Après ses succès en 2011 et 2017, Neuville pourra-t-il tripler la mise en Corse ?

Vainqueurs en 2011 et 2017, Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul feront une nouvelle fois partie des grands favoris à la victoire lors du Tour de Corse, quatrième épreuve du Championnat des Rallyes, qui débutera vendredi sur l'Île de Beauté.

En mai 2011, l'équipage belge se révélait aux yeux du grand public en remportant le Tour de Corse, qui était à l'époque une épreuve de l'IRC, l'Intercontinental Rally Challenge, disparu en 2012.

Au volant de la Peugeot 207 S2000 alignée par Kronos et Peugeot Belgique-Luxembourg, Thierry Neuville, alors pilote du RACB National Team, remportait huit des treize spéciales de l'épreuve et s'imposait pour la première fois sur la scène internationale devant les Skoda Fabia S2000 de Jan Kopecky et Freddy Loix.

Six ans plus tard, le Tour de Corse était de nouveau une épreuve très attendue du Championnat du Monde. Et dès sa quatrième participation (victoire en 2011, 23ème en 2015, deuxième en 2016), Thierry Neuville s'adjugeait pour la deuxième fois le Rallye aux 10.000 Virages.

Il y a deux ans, le pilote belge s'était emparé de la tête de l'épreuve samedi et l'avait emporté avec près d'une minute d'avance sur Sébastien Ogier (Ford Fiesta WRC) et son coéquipier Dani Sordo (Hyundai i20 Coupé WRC).

En 2018, par contre, Thierry Neuville avait dû se contenter de la troisième place avec un peu plus... d'une minute de retard sur Sébastien Ogier (Ford Fiesta WRC), alors qu'Ott Tanak (Toyota yaris WRC) avait terminé en deuxième position à 36.1 secondes du Français.

Ces trois pilotes feront à nouveau partie des grands favoris ce week-end. Tout comme... Sébastien Loeb (Hyundai i20 Coupé WRC), dont la dernière victoire en Corse remonte à 2008. Le nonuple Champion du Monde pourra-t-il récidiver onze ans plus tard ?

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK