2020, l'année Thierry Neuville ?

La saison 2020 du championnat du monde des rallyes s’élancera ce mercredi avec l’habituel rendez-vous au Monte-Carlo, manche inaugurale de la saison. Après un exercice 2019 remporté finalement par Ott Tanak, à quoi faut-il s’attendre pour la nouvelle édition ? Tentative de réponse.

2019 : Ott Tanak au sommet

Annoncés comme les trois grands favoris pour la couronne mondiale, Ott Tanak, Thierry Neuville et Sébastien Ogier ont livré une bagarre de haut vol. Des travers, des attaques toujours plus osées : les pilotes ont flirté avec les limites.

La couronne mondiale est revenue à l’Estonien, 32 ans, de chez Toyota. Le pilote belge, 31 ans, en bagarre pour la gagne du début à la fin de la saison, a dû se contenter de la deuxième place pour la cinquième fois de sa carrière.

Neuville a livré une nouvelle bonne saison, mais a à nouveau dû s’avouer vaincu. Tanak a décroché 6 victoires (pour 9 podiums), Neuville 3 (7 podiums) et Ogier 3 (8 podiums).

2020 : Nouveau duel à trois en vue

L’entre-saison a été animée comme jamais. Tanak chez Hyundai, Ogier, 36 ans, chez Toyota : que de bouleversements ! Les cartes sont redistribuées, mais les trois pilotes de pointe resteront les trois plus dangereux.

"Tanak, c’est un équipier comme les autres. Jusqu'ici, j'ai toujours dominé mes équipiers depuis mon arrivée chez Hyundai. Ce sera sûrement le plus coriace et le plus compliqué à battre. Chacun d'entre nous aura l'avantage sur l'autre à un moment de la saison. Tout va dépendre de la position sur la route, du classement au championnat du monde. Bien collaborer est l'objectif et la clé dans la défense du titre constructeurs. Ensuite, que le meilleur gagne. Il n'y a pas de N.1 et de N.2. Nous disposons des mêmes voitures, du même matériel et des mêmes informations", a expliqué notre compatriote.

Neuville doit se méfier de l’Estonien, champion sortant, et du Français, sextuple champion du monde, mais il doit surtout croire en lui-même. Il est certes passé cinq fois à un cheveu de la couronne mondiale : cela prouve donc bien qu’il ne lui manque pas grand-chose. Il possède l’expérience, la pointe de vitesse, la détermination et une voiture en théorie performante. Son rêve ultime est proche, peut-être plus proche que jamais.

La saison 2020 est constituée de 13 rendez-vous et plusieurs manches ont fait leur apparition au calendrier. Les rallyes du Kenya, de Nouvelle-Zélande et du Japon remplacent la Corse, la Catalogne et l’Australie.