Accident: Deux morts sur le Rallye du Condroz

Image prétexte
Image prétexte - © Belga

Le Rallye du Condroz est endeuillé. Peu avant 18h, un accident dans la 7ème spéciale (Nandrin-Engis) a fait deux morts et plusieurs blessés.

C'est la Mitsubishi Lancer Evo10 de l'équipage n°53, pilotée par le Néerlandais Erik Moree, qui est à la base de l'accident. Après une sortie de route, Moree a percuté le parapet d'un pont dans le village de Villers-le-Temple. Des pierres ont ensuite été projetées dans le public et auraient tué deux personnes. Un homme d'une cinquantaine d'années et une jeune fille d'une vingtaine d'années, originaire de la région. Sa soeur et sa mère font partie des personnes blessées. On apprend également qu'une jeune fille est actuellement soignée au bloc opératoire. La voiture de Erik Moree n'a donc pas heurté le public.

Les spectateurs, et il est important de le préciser, ne se trouvaient pas dans une zone interdite. Ils étaient donc en droit de se trouver à cet emplacement.

Les dernières spéciales de la journée ont été annulées. On ne sait toujours pas si la course va reprendre demain. Une réunion est en cours entre la direction de course et les pilotes (dont Freddy Loix et Thierry Neuville). Mais la décision de poursuivre ou non le rallye n'appartient pas à la direction de course mais bien au parquet.

Le Rallye du Condroz avait déjà été endeuillé en 2003. Un garçon de 14 ans avait été fauché par une voiture.

Le sport moteur vit décidément des heures difficiles après les décès de Dan Wheldon, de Marco Simoncelli et d'un spectateur au Belcar de Zolder

J.Helguers avec C.Lizin et Belga
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK